Devoir de Philosophie

Une transition démocratique : le Portugal

Publié le 02/01/2023

Extrait du document

« UNE TRANSITION DÉMOCRATIQUE : LE PORTUGAL REPÈRES CHRONOLOGIQUES 25 avril 1974 Coup d’État militaire qui renverse la dictature de l’« État nouveau ». Printemps 1976 Portugal et ses colonies au cœur de la Guerre Froide Été 1974 coalition entre le MFA et 3 1975 partis fascistes Coup d'État manqué de Spinola Élection avril 1976 Mario Soares forme un parti socialiste I- UNE DICTATURE INSTALLÉE DEPUIS LONGTEMPS SALAZAR 1.

Le dictateur Antonio de Oliveira Salazar est un homme politique portuguais et économiste né le 28 avril 1889 à Vimieiro.

Il est également un militant catholique.

En 1910, après l'abolition de la monarchie, Salazar pense que la République doit être inspirée du christianisme. Attiré depuis son enfance par la politique, le droit, l'économie et les finances, il devient enseignant d'économie politique à l'université de Coïmbra en 1916.

Il est ensuite élu député du parti démocrate-chrétien en 1921, puis démissionne quelques temps après.

Suite à un coup d'Etat militaire, la Deuxième République portugaise est établi.

Salazar est alors nommé ministre des finances en 1926 mais quitte le post 4 mois plus tard.

En 1932, il est nommé 1er ministre ou président du Conseil des ministres.

Il créer alors un parti unique : l'Union nationale.

Il devient également le fondateur et le chef de "l'Etat nouveau".

Ce régime étant un régime politique autoritaire, conservateur et anti-communiste d'extrême droite.

Il est alors le dictateur du Portugal jusqu'en 1968 où il est écarté du pouvoir suite à une diminution intellectuelle et physique.

Il meurt ensuite le 27 juillet 1970 à Lisbonne. I- UNE DICTATURE INSTALLÉE DEPUIS LONGTEMPS 2.

Les caractéristiques de la dictature L'instabilité de la Première République entraîne son abolition par un coup d'état militaire en 1926.

Cela entraîne alors la formation de la dictature militaire et la proclamation de la Deuxième République la même année.

En 1928, le président Oscar Carmona est élu au suffrage universel et se forme alors la dictature nationale qui dure jusqu'en 1933.

Durant cette dictature le président s'entoure de ministres dont Antonio de Oliviera Salazar, nommé ministre des finances.

Il monte alors en grade assez rapidement et élabore alors le therme de l"Etat nouveau", considéré comme nouvelle Constitution.

Ce régime dans lequel la liberté d'expression n'existe pas est autoritaire, anti-communiste et conservateur.

Il désigne alors la doctrine officielle de la Deuxième République.

Ce sont ces deux principes (dictature nationale et l"Etat nouveau" ) qui forment, d'après les historiens, la Deuxième République.

La dictature portugaise peut être alors qualifiée tout d'abord comme instable puis ensuite comme régime fasciste. II- LES FACTEURS QUI ONT FAVORISÉS LA TRANSITION Nous pouvons distinguer 3 facteurs qui ont permis de mettre en place la dynamique de la transition.

Ceux-ci étant pratiquement tous dus à une instabilité politique ou militaire du pays. FACTEUR 1 1 Premièrement, l'armée portugaise est essentiellement constituée d'étudiants.

En effet, cette armée dite instruite, contient de nombreux officiers ingénieurs et diplômés qui ne trouvent plus débouchés et qui s'engagent dans l'armée. Ceux-ci ont alors fortement contribué à la fin de la dictatur.

L'armée est également constituée de portugais d'outre mer, qui ont une certaine sensibilité pour la libération des colonies portugaises. FACTEUR 2 2 Deuxièmement, une certaine misère s'abat sur le Portugal depuis 1970.

En effet, le pays est sous la pression d'une dictature oppressive depuis 1928 ce qui entraîne un sentiment républicains puissant chez les portugais.

De plus, depuis 1962, la guerre coloniale en Afrique est épuisante.

Elle déprime la majorité des soldats portugais, en particulier la jeunesse qui qutite le pays pour échapper à un long et dangereux service militaire.

C'est ce colonialisme qui fait tomber le régime de Salazar, mort pour avoir conserver le plus vieil empire coloniale de toute l'Europe. FACTEUR 3 3 Troisièmement, la présence d'un parti communiste clandestin et prestigieux pousse une certaine résistance et entraîne les premiers esprits révolutionnaires.

Ce parti, formé d'intellectuels persécutés et de paysans pauvres, est un parti ultra stalinien et inspiré du pouvoir soviétique. III- LES MODALITÉS DE LA TRANSITION Quelles sont les étapes vers la démocratie ? La transition démocratique du Portugal commence tout d'abord par le coup d'État militaire du 25 avril 1974.

La dictature instaurée dans le pays par Salazar entre 1928 et 1933 est alors renversée.

Ce coup d'État fut orchestré par le MFA (mouvement des forces armées) qui.... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓