Devoir de Philosophie

erasing history

Extrait du document

« Erasing history ? The debate over confederate monuments. Ce document est un reportage (audiovisuel) de la chaine ABC. Une présentatrice va brièvement nous donner le contexte cet a dire des évènement de contestation se déroulant Charlotte ville, qui font suite à la mort de l’afro-américain qui a été jugés a tort comme raciste. Dans un premier temps, on va questionner une personne lambda dans la rue qui va nous donner sons avis, qui n’est pas vraiment en faveurs de ces contestations puisque lui trouve nécessaire que les monuments confédérer reste là en partie pour ce souvenir du passé et ne pas reproduire certaine erreur. Et dans un second temps, Levar Stoney (maire de Richmond qui est l’ancienne capitale de la confédération sudiste) et Christy Colman (directrice du musée de la confédération CEO) qui est qualifier par la présentatrice de « Cancel Woman ». Ils vont tous deux nous expliquer leurs visions, c’est à dire qu’il faut combattre le sexisme, le nationalisme blanc (dans le cadre des Etats-Unis c’est compréhensible étant donné que ce n’est pas un pays ethniquement uniforme et qu’il faut fédérer, mais de façon générale, c’est complétement dénuée de sens, voire même raciste), le fascisme (terme extrêmement galvaudés aujourd’hui), et la suprématie blanche (elle veut donc une convergence des luttes, une sorte de néo marxisme et est donc ouvertement woke). Ils estimes que ces monuments sont racistes puisqu’ils représente des personnes racistes, que les gens ont besoin d’héros (qu’ils estime) juste, que ces symboles « raciste » sont vus comme vertueux… Pendant ce temps on vois des images du mouvements de contestations et notamment un drapeau de la virginie détruit en virginie par des habitants de la virginie. Les manifestants sont relativement agités et violent. Peut avant la fin des cette entrevus, un passage d’un discours de Donald Trump ou il nous dit « Une semaine c’est Thomas Jefferson, la suivant c’est Georges Washington » cette phrase résume bien la stupidité de ces évènements qui sont plus un effet de masse que de réelle conviction (chose qu’on a en partie pu voir en France avec les mouvements ACAB, et antifasciste) Je vais conclure par une brève analyse de la présentation de ce reportage ; il faut simplement noter que ce reportage qui nous ai présenté comme neutre ne l’ai en réalité pas du tout, en gros il y a marqué « Discussions sur le monument de la confédération » mais il n’y a ni eu une pluralité d’opinion, ni d’idées. On n’en donne pas le même temps de parole a la première personne interviewée qu’aux maire de Richmond et a la directrice du CEO, et instinctivement on va plus écouter et adhérer à l’idée de ces deux personnes du fait de leurs statut qui parait rassurant. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓