Devoir de Philosophie

Vous venez d'assister à la représentation théâtrale d'une pièce que vous avez aimée. Vous décidez alors de faire part de votre enthousiasme au metteur en scène.

Extrait du document

Lorsque vous évoquez la mise en scène, il faut parler des éclairages, des costumes, des acteurs, de la diction, du choix des décors…   Voici une lettre qui vous donne des pistes, à vous de la personnaliser en fonction de votre propre ressenti.   Pièce vue : Ubu Roi.

« Vous venez d'assister à la représentation théâtrale d’une pièce que vous avez aimée.

Vous décidez alors de faire part de votre enthousiasme au metteur en scène. Lorsque vous évoquez la mise en scène, il faut parler des éclairages, des costumes, des acteurs, de la diction, du choix des décors… Voici une lettre qui vous donne des pistes, à vous de la personnaliser en fonction de votre propre ressenti. Pièce vue : Ubu Roi. Simon Hempin 19 allée des canards 79020 Paris Cher Monsieur Maury, Je suis un élève de 1e et je viens d’assister à la représentation d’Ubu roi dont vous êtes le metteur en scène.

Je tiens à vous féliciter pour votre travail ! Votre mise en scène m’a beaucoup plu. Vous avez décidé de placer l’histoire dans un château du Moyen Age, qui me fait penser à l’époque médiévale française.

Cette idée me semble bonne parce que, avec la modernité des dialogues, cela renforce l’aspect intemporel du totalitarisme.

J’ai également aimé le choix des costumes.

Ils nous plongent dans une époque incertaine, ce qui rappelle que le despotisme peut avoir lieu à n’importe quelle époque et dans n’importe quel lieu.

Le père Ubu ressemble vraiment à un bouffon, il me fait vraiment penser aux dessins de Jarry.

La mère Ubu est habillée comme une commère et cela lui va très bien. Le choix des acteurs m’a aussi bien plu.

Ils sont en majorité blonds, ce qui accentue leurs origines polonaises et russes.

La mère Ubu est particulièrement bien choisie, je trouve.

Elle allie la vulgarité à la ruse, dans son air, on reconnait les traits de lady Macbeth mais aussi ceux d’une poissarde.

Le personnage du père Ubu, au début, me gênait un peu.

L’acteur semblait, à mon avis, trop fin, pas assez vulgaire.

Mais finalement, je me suis laissé prendre par son jeu.

Et je dois dire que son « Merdre » inaugural est magnifique ! Je trouve que votre décor où l’on voit les différents moments de la journée est astucieux.

Cela permet de souligner la transition entre les actes.

En effet,. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles