Devoir de Philosophie

Vincent VOITURE (1597-1648) - Pour vos beaux yeux qui me vont consumant

Extrait du document

Vincent VOITURE (1597-1648) - Pour vos beaux yeux qui me vont consumant Pour vos beaux yeux qui me vont consumant, L'Amour n'a point de peine et de tourment, De feu cuisant, ny de cruel martyre, Que de bon coeur je ne voulusse élire, Et qu'on ne doive endurer doucement. Tout l'Univers n'a rien de si charmant, Et s'il estoit sous mon commandement, Je quitterois volontiers son empire Pour vos beaux yeux. Toute la cour vous sert également ; Mais quant à moy, si je vous vais aimant, Ne croyez pas que par là je desire Cette faveur où tout le monde aspire Car je vous ayme et vous sers seulement Pour vos beaux yeux.

Liens utiles