Devoir de Philosophie

Sujet : La modernité poétique d’Apollinaire s’oppose-t-elle au passé et à la tradition ?

Publié le 22/04/2022

Extrait du document

« Dissertation Français Sujet : La modernité poétique d’Apollinaire s’oppose-t-elle au passé et à la tradition ? Comme la dit l’écrivain allemand Georg Christoph Lichtenberg « Il faut faire quelque chose de nouveau pour voir du nouveau » c’est ce qu’exprime en partie le recueil Alcools, écrit par Guillaume Apollinaire, un poète et un écrivain français qui est aujourd’hui considéré comme l’un des poètes français les plus importants du XXème siècle.

La raison principale de son énorme succès est ses pensées avant-gardistes qui sont pour son époque inhabituel, inconnu et moderniste.

Apollinaire écrit également des nouvelles, des romans érotiques, ainsi que du théâtre.

Cependant ses œuvres les plus connus restent des poèmes. L’élaboration du recueil Alcools aura pris presque seize ans, cette période lui a été suffisante pour explorer de nombreux aspects nouveaux qui sont propres à lui-même et inhabituel dans son temps.

Apollinaire apporte une touche de modernité sur ses poèmes sans aller à l’encontre du passé et de la tradition.

Le croisement entre ces deux univers à crée une authenticité propre à Apollinaire, et par la même occasion a contribué à son succés.

Nous allons donc nous demander si finalement le passé et la tradition s’opposent à la modernité d’Apollinaire.

À cet égard, nous allons en premier temps voire les aspects montrant la modernité de ses textes puis, dans un second temps, montrer que le passé, la tradition et la modernité ne s’opposent pas car elles coexistent. Nous allons voir comment Apollinaire utilise de nombreux procédés qui apporte une touche de modernité à certains de ses poèmes.

En premier lieu, nous verrons l’entreprise poétique d’Apollinaire en nous interrogeant sur une des formes employées dans sa poésie, et sur ce qui saute aux yeux, l’absence de ponctuation.

Avant lui, Mallarmé a déjà conçu des poèmes sans ponctuation comme dans "un coup de dés jamais n’abolira le hasard", il s’avère qu’Apollinaire a repris cette forme pour beaucoup de ses poèmes.

Certains sont donc dénué de toute forme de ponctuation.

Cela signifie que ses textes déjà publiés ont été épuré des points, des virgules, etc.

Cette absence de ponctuation marque très clairement l’affranchissement du poète avec les codes classiques.

C’est un signe fort de l’ancrage de l’œuvre dans la Modernité.

Pour autant, il convient de comprendre l’enjeu de cet abandon des règles d’usage classique.

Que cherche Apollinaire en supprimant la ponctuation ? En agissant ainsi, Apollinaire donne de la liberté dans l’écriture de ses textes mais il donne aussi cette liberté au lecteur car il lui propose une variation de sens à son texte.

Cela oblige à laisser libre cours à la lecture, car selon comment le lecteur imagine les ponctuations, le sens peut varier.

Aussi, L’absence de ponctuation nous rend plus sensible aux effets de rythme, de sonorités, de construction et de sens de chaque vers et des différents groupements de vers.

Voyons quelques exemples, dans "Le Pont Mirabeau" l’absence de ponctuation se fait beaucoup ressentir, dans la première strophe, le sujet de « coule » est la Seine, mais il est possible à l'oral de penser que « nos amours » est le second sujet, seul le singulier nous détrompe.

Dans la strophe suivante, l'onde est-elle lasse de manière générale ou lasse « des éternels regards » ? Dans le troisième vers de la troisième strophe, « comme » est-il utilisé pour comparer la vie à l'amour ou introduire une nouvelle affirmation ? Enfin, dans la dernière strophe, il est possible de comprendre que ni le temps passé ni les amours ne reviennent sous le pont.

Le poète a cherché cet effet pour qu’il puisse être lu de différentes manières, ce qui multiplie son pouvoir évocateur.

Chaque lecteur peut l'interpréter comme il le souhaite.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles