Devoir de Philosophie

Résumé: Aurélia ou le rêve et la vie de GÉRARD DE NERVAL

Extrait du document

Traducteur du Faust de Goethe à l'âge de vingt ans, Gérard de Nerval (1808-1855) est, à l'image des Romantiques allemands, une âme habitée par le rêve. Sa rencontre avec Jenny Colon (1833) introduit dans son univers poético-onirique la figure de la femme-fée. L'exotisme d'un Voyage en Orient (1842-1843), la folie qui le guette par crises successives, confèrent à Aurélia un climat de légendes et de visions. Le 26 janvier 1855, le poète est trouvé pendu rue de la Vieille Lanterne à Paris. Le désir exprimé dans la Mer en 1848 est exaucé : « Enfin, je m'embarque pour l'infini ! » 1832, La Main de gloire. 1855, Aurélia. 1834, Les Filles du feu.

Liens utiles