Devoir de Philosophie

Pensez vous que dans notre monde moderne il y ait encore une place pour la poésie ?

Extrait du document

Mais depuis La Pléiade, la poésie a plus une fonction lyrique qu'une fonction mythique et fondatrice. En tant que lyrique, elle ne remplit donc plus le même rôle social mais est davantage reléguée dans la sphère de l'intime.( cf. Hugo : « quand je vous parle de moi, je vous parle de vous »). Mais la poésie semble aujourd'hui supplantée sur ces terrains de prédilections ( que sont le terrains de l'expression des sentiments et de l'expérimentation) par d'autres formes d'art, plus populaires, comme la chanson ou le cinéma. Aujourd'hui  la poésie s'avère donc réduite à un microcosme d'initiés.   II) La poésie : le genre littéraire le plus dynamique, innovateur et créatif   - La poésie persiste cependant dans le monde moderne. Et si on lit beaucoup de roman de nombreuses personnes écrivent  de la poésie, sans qu'il y ait d'ailleurs au bout du compte une publication. La poésie n'est pas seulement un passe-temps mais une pratique impliquant une recherche de soi à travers un jeu de langage. La poésie est davantage un état d'esprit, elle est souvent liée à une philosophie (cf.

« Analyse du sujet et problématisation : Ce sujet met en jeu la place de la poésie dans le monde actuel.

Il s'agit de penser ce genre littéraire en relation avec les enjeux qui priment dans la société actuelle. La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées qui se constitue aussi bien en vers qu'en prose et dans lequel l'importance dominante est accordée à la forme.

Le mot poésie vient du grec poiein qui signifie « faire, créer » ; le poète est donc un créateur de mots, un inventeur de formes expressives qui démultiplie la puissance de signification des mots par son travail. Le « monde moderne » évoqué ici est le monde dans lequel nous vivons.

Cette expression désigne donc la société du XXIe siècle, marquée par le poids de la culture de masse réduisant la poésie à la portion congrue. Problématique : La poésie a-t-elle encore un rôle à jouer la société du XXIe siècle marquée par une culture de masse essentiellement médiatique ? Quelle est sa fonction au sein de cette société aussi bien pour les poètes que pour leur lecteur ? I) La poésie : genre mineur ou espèce en voie de disparition. - La poésie semble être aujourd'hui pour nous une chose du passé.

Hier, elle avait une véritable place dans la civilisation..

La poésie avait une utilité reconnue : dans l'Antiquité, on tentait, par la parole rythmée de se fléchir les dieux.

La parole du poème forme, instruit, structure et institue la communauté toute entière : cf.

Le rôle de la poésie d'Homère dans la païdeia c'est-à-dire, dans la formation de l'homme grec.

Pour l'historien de la païdeia, Werner Jaeger, Homère est l'archétype du poète, celui qui figure dans cette trinité grecque, aux côtés du législateur et du sage, regardés comme les guides et comme un idéal sublime par la nation hellène. - Aujourd'hui, la poésie est devenue un art apparemment intempestif, à contre-courant de l'esprit du temps, de la logique du spectacle qui y est dominante et de la culture de masse,.

La poésie est aujourd'hui davantage du côté de l'artisanat que du côté de l'industrie des best-sellers ! Elle occupe une place mineure dans la dimension culturelle actuelle de la société, elle n'occupe plus de place déterminante dans la vie des peuples et dans leur économie spirituelles.

Cf.

Hölderlin : la poésie « n'est plus l'institutrice de l'humanité » .

Mais depuis La Pléiade, la poésie a plus une fonction lyrique qu'une fonction mythique et fondatrice.

En tant que lyrique, elle ne remplit donc plus le même rôle social mais est davantage reléguée dans la sphère de l'intime.( cf.

Hugo : « quand je vous parle de moi, je vous parle de vous »).

Mais la poésie semble aujourd'hui supplantée sur ces terrains de prédilections ( que sont le terrains de l'expression des sentiments et de l'expérimentation) par d'autres formes d'art, plus populaires, comme la chanson ou le cinéma. Aujourd'hui la poésie s'avère donc réduite à un microcosme d'initiés. II) La poésie : le genre littéraire le plus dynamique, innovateur et créatif - La poésie persiste cependant dans le monde moderne.

Et si on lit beaucoup de roman de nombreuses personnes écrivent de la poésie, sans qu'il y ait d'ailleurs au bout du compte une publication.

La poésie n'est pas seulement un passe-temps mais une pratique impliquant une recherche de soi à travers un jeu de langage.

La poésie est davantage un état d'esprit, elle est souvent liée à une philosophie (cf.

le philosophe pragmatiste John Dewey écrivant à titre privé et sans visée de publication, des poèmes où il méditait sur l'existence et la mort) : elle permet d'être dans un état d'émerveillement et d'étonnement permanent ou se présente comme une sorte d'exercice spirituel.

On peut citer ici pour exemple le développement de cette poésie d'amateurs sur les blogs. - La poésie, non plus considérée comme une pratique d'amateur mais comme une pratique insérée dans le champ littéraire français connaît un regain d'activité actuellement même si ces nouveaux poètes se situent dans une littérature quelque peu marginale et peu diffusée.

Il n'en demeure pas moins que la poésie est le genre littéraire au sein duquel on trouve les innovations les plus importantes.

Dans une culture où la communication est reine et asphyxie le langage, les poètes modernes se placent dans une position de résistance, cherchant un nouveau langage, une nouvelle parole, davantage « parlante » que « parlée » et débarrassée des clichés.

Cette nouvelle poésie peut apparaître à bien des égards comme ésotérique, pourtant de nombreux courants prônent un retour au réel, à une poésie littérale, non détachée de ce qui advient dans le monde moderne. Ex : · La poésie littérale et réaliste de Francis Ponge : le poète doit être "le citoyen le plus utile de sa tribu" parce qu'il invente le langage qu'emploieront ensuite les journalistes, les juristes, les négociants, les diplomates, les savants.

S'il appartient au poète de modifier le langage, alors il lui faut d'une part maîtriser à fond ce langage et d'autre part voir ce que ce langage peut dire des choses les plus simples.

Loin de tout sentimentalisme romantique, Ponge choisit de construire des "définitions-descriptions" de l'objet et consacre son écriture aux "choses" familières qui nous entourent.

( cf.

dans Le parti pris des choses) · La poésie expérimentale qui s'appuie sur des documents et des manifestations quotidiennes et. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles