Devoir de Philosophie

Paul VERLAINE (1844-1896) (Recueil : Romances sans paroles) - Dans l'interminable ennui de la plaine

Extrait du document

Paul VERLAINE (1844-1896) (Recueil : Romances sans paroles) - Dans l'interminable ennui de la plaine Dans l'interminable Ennui de la plaine La neige incertaine Luit comme du sable. Le ciel est de cuivre Sans lueur aucune. On croirait voir vivre Et mourir la lune. Comme les nuées Flottent gris les chênes Des forêts prochaines Parmi les buées. Le ciel est de cuivre Sans lueur aucune. On croirait voir vivre Et mourir la Lune. Corneille poussive Et vous, les loups maigres, Par ces bises aigres Quoi donc vous arrive? Dans l'interminable Ennui de la plaine La neige incertaine Luit comme du sable

« Paul Verlaine, Romances sans paroles, Ariettes oubliées, VII, « Dans l’interminable ». 1.

Dans l’interminable 2.

Ennui de la plaine 3.

La neige incertaine 4.

Luit comme du sable. 5.

Le ciel est de cuivre 6.

Sans lueur aucune 7.

On croirait voir vivre 8.

Et mourir la lune. 9.

Comme des nuées 10.

Flottent gris les chênes 11.

Des forêts prochaines 12.

Parmi les buées. 13.

Le ciel est de cuivre 14.

Sans lueur aucune 15.

On croirait voir vivre 16.

Et mourir la lune. 17.

Corneille poussive 18.

Et vous, les loups maigres, 19.

Par ces bises aigres 20.

Quoi donc vous arrive ? 21.

Dans l’interminable 22.

Ennui de la plaine 23.

La neige incertaine 24.

Luit comme du sable. Paul Verlaine (30 mars 1844- 8 janvier 1896) : surnommé « le Prince des Poètes », il est toutefois également à l’origine de l’expression des « poètes maudits », Verlaine est avant tout le poète des clairs-obscurs et sa poésie le rapproche des œuvres impressionnistes. Romances sans paroles : recueil de 1874, composé de poèmes courts qui évoquent des paysages intérieurs, sentiments de mélancolie (rupture avec sa femme), croquis de voyage.

Le substantif romance accentue la musicalité des vers.

Le recueil marque un tournant décisif dans la carrière de Verlaine, étant contemporain de l'orage personnel qui traverse sa vie en la personne de Rimbaud. « Dans l’interminable » : poème qui figure dans la section Ariettes oubliées. I- Composition A- Versification • Poème composé de 6 quatrains. • 24 pentasyllabes : - vers courts ; - vers impairs.

Cf.

« De la musique avant toute chose, /Et pour cela préfère l'Impair ». • Disposition des rimes :. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles