Devoir de Philosophie

Nicolas Boileau

Extrait du document

Boileau naquit à Paris dans une famille bourgeoise de seize enfants, laissés à la charge du père, greffier, après le décès prématuré de sa femme. Il fit ses études au Collège d'Harcourt, puis à la faculté de droit, d'où il sortit avocat en 1656. L'année suivante, son père mourut, lui léguant un patrimoine qui lui permit d'abandonner la carrière juridique pour se consacrer aux lettres. Il débuta par des Satires, hautement polémiques, et des Épîtres lyriques. En 1672, Boileau publia son Art poétique, traité en vers considéré comme un apport majeur à l'histoire de la poésie classique française et anglaise. Devenu le protégé de Mme de Montespan qui le présenta à Louis XIV, il fut nommé avec Racine, historiographe du roi en 1677. Cette première consécration officielle sera suivie en 1684 par son élection, sur ordre du roi, à l'Académie française. Il y entra au moment où éclatait la querelle entre les Anciens et les Modernes. Farouche partisan de ce qui allait devenir le classicisme, Boileau s'en prit à ces dames dans sa satire Contre les femmes, qu'il jugeait responsables de l'engouement pour les Modernes. Installé depuis 1685 dans sa propriété d'Auteuil, il poursuivait à coup de plume sa lutte pour les traditions classiques, se marginalisant de plus en plus. En 1706, sa satire Contre l'équivoque qui s'attaquait aux jésuites fut interdite de publication. Il mourut à Paris en 1711, au terme d'une vie consacrée à la défense créative de la tradition littéraire classique française.

« Nicolas Boileau Boileau naquit à Paris dans une famille bourgeoise de seize enfants, laissés à la charge du père, greffier, après le décès prématuré de sa femme.

Il fit ses études au Collège d'Harcourt, puis à la faculté de droit, d'où il sortit avocat en 1656.

L'année suivante, son père mourut, lui léguant un patrimoine qui lui permit d'abandonner la carrière juridique pour se consacrer aux lettres.

Il débuta par des Satires, hautement polémiques, et des Épîtres lyriques.

En 1672, Boileau publia son Art poétique, traité en vers considéré comme un apport majeur à l'histoire de la poésie classique française et anglaise.

Devenu le protégé de Mme de Montespan qui le présenta à Louis XIV, il fut nommé avec Racine, historiographe du roi en 1677.

Cette première consécration officielle sera suivie en 1684 par son élection, sur ordre du roi, à l'Académie française.

Il y entra au moment où éclatait la querelle entre les Anciens et les Modernes.

Farouche partisan de ce qui allait devenir le classicisme, Boileau s'en prit à ces dames dans sa satire Contre les femmes, qu'il jugeait responsables de l'engouement pour les Modernes.

Installé depuis 1685 dans sa propriété d'Auteuil, il poursuivait à coup de plume sa lutte pour les traditions classiques, se marginalisant de plus en plus.

En 1706, sa satire Contre l'équivoque qui s'attaquait aux jésuites fut interdite de publication.

Il mourut à Paris en 1711, au terme d'une vie consacrée à la défense créative de la tradition littéraire classique française.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles