Devoir de Philosophie

Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931) (Recueil : Patrie intime) - Notre terre

Extrait du document

Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931) (Recueil : Patrie intime) - Notre terre Terre, dont les âpres rivages Et les promontoires géants Refoulent les vagues sauvages Que soulèvent deux océans ; Terre qui, chaque avril, émerges, Toute radieuse, à travers La cendre de tes forêts vierges Et la neige de tes hivers ; Terre richement variée De verdure et de floraisons, Que le Seigneur a mariée Au Soleil des quatre saisons ; Reine des terres boréales, Qui, sans mesure, donnes l'or, L'or et l'argent des céréales, Sans épuiser son grand trésor ; Terre qui, d'un prime amour veuve, N'a cessé de donner le sein Au peuple, qui de toute épreuve, Échappa toujours, sauf et sain ; Terre de la persévérance, Terre de la fidélité, Vivace comme l'espérance, Sereine comme un ciel d'été ; Terre dont la race évolue En nombre, en verdeur, en beauté, Notre Terre, je te salue, Avec amour, avec fierté !

Liens utiles