Devoir de Philosophie

Nathalie Sarraute

Extrait du document

Natalya Tcherniak naît le 18 juillet 1900 à Ivanovo-Voznessensk près de Moscou. Elle quitte sa ville natale à l'âge de deux ans avec sa mère pour aller vivre à Paris jusqu'en 1906, puis à nouveau en Russie jusqu'en 1909. Depuis 1909 Nathalie Sarraute est, à Paris, une jeune écolière studieuse et douée pour les langues. Elle obtient une licence d'anglais à la Sorbonne en 1920, suit des études d'histoire à Oxford en 1920-21, histoire et sociologie à Berlin en 1922. Elle passe une licence en droit à la Sorbonne en 1922 où elle rencontre Raymond Sarraute qu'elle épousera en 1925. Enfance, texte à l'allure d'autobiographie écrit dans les années 80 paraît en1983 ; il est fait de fragments, où elle décrit les lieux et les personnages d'une enfance vécue entre la Russie et la France, sa famille, ses institutrices et le certificat d'études qu'elle passe au lycée Fénelon ­ sur lequel s'achève ce texte. La lecture de l'Ulysse de James Joyce et des ouvrages de Virginia Woolf fait forte impression sur la jeune avocate qui s'intéresse de moins en moins au barreau. Entre 1927 et 1933, elle met trois filles au monde et commence à écrire des textes courts. Achevée en 1937, une série de textes sera proposée à des éditeurs m ais sans succès. Elle devra attendre 1939 pour soit publié chez Denoël Tropismes ­ qui sera réédité chez l'éditeur des nouveaux romanciers, les éditions de Minuit en 1957.

« Nathalie Sarraute Natalya Tcherniak naît le 18 juillet 1900 à Ivanovo-Voznessensk près de Moscou.

Elle quitte sa ville natale à l'âge de deux ans avec sa mère pour aller vivre à Paris jusqu'en 1906, puis à nouveau en Russie jusqu'en 1909.

Depuis 1909 Nathalie Sarraute est, à Paris, une jeune écolière studieuse et douée pour les langues.

Elle obtient une licence d'anglais à la Sorbonne en 1920, suit des études d'histoire à Oxford en 1920-21, histoire et sociologie à Berlin en 1922.

Elle passe une licence en droit à la Sorbonne en 1922 où elle rencontre Raymond Sarraute qu'elle épousera en 1925.

Enfance, texte à l'allure d'autobiographie écrit dans les années 80 paraît en1983 ; il est fait de fragments, où elle décrit les lieux et les personnages d'une enfance vécue entre la Russie et la France, sa famille, ses institutrices et le certificat d'études qu'elle passe au lycée Fénelon sur lequel s'achève ce texte.

La lecture de l'Ulysse de James Joyce et des ouvrages de Virginia Woolf fait forte impression sur la jeune avocate qui s'intéresse de moins en moins au barreau.

Entre 1927 et 1933, elle met trois filles au monde et commence à écrire des textes courts.

Achevée en 1937, une série de textes sera proposée à des éditeurs m ais sans succès.

Elle devra attendre 1939 pour soit publié chez Denoël Tropismes qui sera réédité chez l'éditeur des nouveaux romanciers, les éditions de Minuit en 1957.

Dans Tropismes Nathalie Sarraute invente un concept aujourd'hui célèbre, tiré d'un terme biologique, de la relation de soi avec les autres.

Tropisme n'aura qu'un écho limité auprès de la critique mais retient l'attention entre autres de Jean-Paul Sartre qui préfacera son second livre, paru en 1948, Portrait d'un inconnu.

Qualifié d'anti-roman par Sartre, Portrait d'un inconnu est une prose narrative qui préfigure une nouvelle conception du roman que Nathalie Sarraute développera dans un recueil de quatre textes intitulé L'ère du soupçon, (1956) Elle y expose sa définition du roman, sa conception du personnage et de l'intrigue et une critique de la littérature conventionnelle qui en feront un véritable manifeste du Nouveau Roman.

L'accueil réservé à ses écrits lui apporte le succès dans les années 60, après la parution du Planétarium (1959), des Fruits d'or (1963) et la diffusion de pièces radiophoniques, Le Silence et Le Mensonge.

Suivront d'autres créations radiophoniques et C'est beau au théâtre Renaud-Barrault qui occupe alors, en 1975, une petite salle dans l'ancienne gare d'Orsay, puis Elle est là.

En 1986, Pour un oui ou pour un non est mis en scène par Simone Benmussa au Théâtre du Rond-Point où s'est installée la Compagnie Renaud-Barrault. L'écrivain pour qui "la réalité pour le romancier, c'est l'inconnu, l'invisible..." a créé un nouveau mode d'expression et son théâtre bouscule les lois du dialogue.

Ses pièces sont inscrites au répertoire de la Comédie-Française en 1993 après avoir été, en 1986, au programme du festival d'Avignon.

Pour un oui....a été également adapté pour la télévision par Jacques Doillon (1988).

Docteur honoris causa de plusieurs universités, Trinity College, Dublin, Canterbury University, Oxford University, University of Kent, Nathalie Sarraute est décorée du Grand Prix National des Lettres en 1982.

Elle sera, en 1996, le onzième écrivain à entrer de son vivant dans la Bibliothèque de la Pléiade des éditions Gallimard après Ionesco (1990), Julien Gracq (1989), Marguerite Yourcenar...

avec lesquels elle partage cet honneur.

L'édition a été établie par Jean-Yves Tadié qui signe la préface intitulée Musicienne de nos silences, la chronologie et la bibliographie par Arnaud Rykner et rassemble des récits, théâtre, essais critiques, textes de conférences et articles de l'écrivain.

En mai 1996 Nathalie Sarraute faisait don de ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France. Une écriture qui va à l'essentiel et le langage comme priorité, toute l'oeuvre de Sarraute tend à cela, osant aller encore plus loin que ses aînés tel Dostoïevski, qu'elle admire, en étant encore moins explicite.

Mais l'oeuvre de Nathalie Sarraute où l'attention n'est pas séduite par un quelconque décor ou encore des identités fictives de protagonistes s'adresse à l'universel, celui de la condition humaine dans sa réalité la plus nue.

Il y a chez Sarraute un niveau souterrain de dialogues qui emprunte ses mots au trivial, utilisant des expressions toutes faites du langage même, met en scène des situations banales ce qui fera qualifier son oeuvre d'abstraite.

Mais c'est précisément cette mise en retrait d'elle-même qui rend ses écrits plus palpables au lecteur car ne lui imposant rien. Et des petits riens qui font la trame des écrits de Sarraute mus par une écriture magique et un sens de l'humour remarquable elle tire un subtil mouvement avec obstination, jusqu'à Ici, qui paraît en 1995.

Traduite dans une trentaine de langues, Nathalie Sarraute rend visibles les fils des marionnettes avec drôlerie et discipline et continue à écrire.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles