Devoir de Philosophie

Molière, l'École des femmes, acte V, scène 9.

Extrait du document

Molière, l'École des femmes, acte V, scène 9. Oronte. Et vous allez enfin la voir venir ici, Pour rendre aux yeux de tous ce mystère éclairci. Chrysalde. Je devine à peu près quel est votre supplice ; Mais le sort en cela ne vous est que propice : Si n'être point cocu vous semble un si grand bien, Ne vous point marier en est le vrai moyen. Arnolphe, s'en allant tout transporté, et ne pouvant parler. Oh ! Oronte. bonjour la Nuit. D'où vient qu'il s'enfuit sans rien dire ? Horace. bonjour la Nuit bonjour la Nuit. Ah ! mon père, Vous saurez pleinement ce surprenant mystère. Le hasard en ces lieux avait exécuté Ce que votre sagesse avait prémédité : J'étais par les doux noeuds d'une ardeur mutuelle Engagé de parole avecque cette belle ; Et c'est elle, en un mot, que vous venez chercher, Et pour qui mon refus a pensé vous fâcher. Enrique. Je n'en ai point douté d'abord que je l'ai vue, Et mon âme depuis n'a cessé d'être émue. Ah ! ma fille, je cède à des transports si doux. Chrysalde. J'en ferais de bon coeur, mon frère, autant que vous, Mais ces lieux et cela ne s'accommodent guères. Allons dans la maison débrouiller ces mystères, Payer à notre ami ces soins officieux, Et rendre grâce au Ciel qui fait tout pour le mieux. FIN DE L'ÉCOLE DES FEMMES.

Liens utiles