Devoir de Philosophie

Molière, L'École des femmes, Acte III, scène 5

Extrait du document

Molière, L'École des femmes, Acte III, scène 5 ARNOLPHE, seul. Comme il faut devant lui que je me mortifie! Quelle peine à cacher mon déplaisir cuisant! Quoi! pour une innocente un esprit si présent! Elle a feint d'être telle à mes yeux, la traîtresse, Ou le diable à son âme a soufflé cette adresse. Enfin, me voilà mort par ce funeste écrit. Je vois qu'il a, le traître, embaumé son esprit, Qu'à ma suppression il s'est ancré chez elle ; Et c'est mon désespoir et ma peine mortelle. Je souffre doublement da

Liens utiles