Devoir de Philosophie

Le Clézio, Désert.

Extrait du document

Le Clézio, Désert. « La Major La Tourette Place de Lenche Rue du Petit-Puits Place Vivaux Place Sadi-Carnot La Tarasque Impasse des Muettes Rue du Cheval Cours Belsunce ». Il y a tant de rues, tant de noms ! Chaque jour, Lalla sort avant que sa tante soit réveillée, elle met un vieux morceau de pain dans la poche de son manteau marron, et elle commence à marcher, à marcher, d'abord en faisant des cercles, autour du Panier, jusqu'à ce qu'elle arrive à la mer, par la rue de la Prison, avec le soleil qui éclaire les murs de l'Hôtel de Ville. Elle s'assoit un moment, pour regarder passer les autos, mais pas trop longtemps parce que les policiers viendraient lui demander ce qu'elle fait là. ensuite elle continue vers le nord, elle remonte les grandes rues de la Canebière, le boulevard Dugommier, le boulevard d'Athènes.il y ades gens de tous les pays du monde, qui parlent toutes sortes de langues; des gens très noirs, aus yeux étroits, vétus de longues robes blanches et de babouches de plastique. il y a des gens du nord, aux cheveux et aux yeux pâles, des soldats, des marins, puis aussi des hommes d'affaires corpulents qui marchent vite en portant de drôles de petits cartables noirs.

Liens utiles