Devoir de Philosophie

La modernité n'a rien avoir avec la date de parution. Des textes écrits il y a plusieurs siècles sont résolument modernes. Ils répondent parfois mieux que des oeuvres plus récentes à nos préoccupations et à notre soif de beauté. Qu'en pensez-vous ?

Extrait du document

La modernité, si elle n'est appuyée sur aucune tradition, se démode rapidement. L'héritage des Anciens paraît effectivement nécessaire. Sans que la littérature vive toutefois exclusivement de tradition, celle-ci est un substrat sur lequel vient éclore la modernité. C'est ainsi que des thèmes éternels sont développés dans La princesse de Clèves de Mme de La Fayette, L'éducation sentimentale de Flaubert et La modification de Butor. Certaines oeuvres font scandale par leur nouveauté alors qu'elles s'inscrivent dans une tradition millénaire. Ainsi en est-il des Fleurs du Mal de C. Baudelaire dont nombre de poèmes, qui firent l'essentiel du procès de 1857, sont de la même veine que ceux de la poétesse antique Sappho et qui seront repris par Pierre Louys dans Les Chansons de Bilitis. Les écrivains eux-mêmes sont conscients d'être des héritiers. Rimbaud, en qui s'incarne la juvénile modernité et que lisent encore avec ferveur les adolescents, reconnaissait que « la vieillerie poétique avait une bonne part dans [son] alchimie du verbe». Qui plus est, la tradition se trouve au coeur même de la modernité : L.

Liens utiles