Devoir de Philosophie

La famille Gerald GODIN

Publié le 12/11/2022

Extrait du document

« 1B Comme Gérald GODIN nous le rappelle :« une famille qui crie est une famille unie ».

La littérature, le cinéma ou le théâtre se sont largement inspirés du thème de la famille pour écrire des histoires qui parlent au plus grand nombre.

Depuis les tragédies grecques, les dramaturges aiment faire des pièces de théâtre basées sur la famille et les conflits entre ses membres.

Malgré cela, nous pouvons tout de même nous interroger si : « la famille doit-elle toujours être conflictuelle au théâtre ? » Nous verrons donc dans une première partie comment le théâtre utilise souvent les conflits familiaux pour attirer les spectateurs.

Puis dans une deuxième partie nous verrons qu’il y a différents types de conflits.

Et enfin nous nous interrogerons dans quelle mesure le conflit est-il nécessaire dans les relations familiales au théâtre. Au théâtre, les conflits familiaux sont très souvent utilisés pour attirer les spectateurs.

Pour essayer de comprendre pourquoi on les utilise nous allons commencé par dire rapidement ce qu’est un conflit : « rencontre de sentiments ou d’intérêts contraires, qui s’opposent.

Un conflit peut se traduire par un débat ou par un affrontement.

Le conflit expose une situation et fournit l’occasion d’éclairer un problème.

» Nous pouvons donc dire que le conflit est intéressant car sans conflit pas d’histoire.

Par exemple dans le Misanthrope de MOLIÈRE, les personnages principaux Alceste et Philinte débattent de rapports sociaux entre les gens en se querellant.

A travers un conflit, on montre les raisons qui opposent les personnages et on précise la nature de leur relation.

Dans Juste la fin du monde de J.L LAGARCE, dans la tirade de Suzanne où elle va s’adresser à son grand frère Louis qui était parti depuis qu’elle était encore petite.

Elle va lui faire plusieurs reproche sur sa décision de partir et les conséquences que ça a eu sur eux, sa famille.

Et on va comprendre dans sa tirade qu’ils ne se connaissent pas ce sont deux étrangers, ils ne savent ni l’un ni l’autre ce que l’autre est devenu.

Le conflit permet aussi des révélations qui font progresser l’action.

Dans L’Avare de MOLIERE, Cléante est confronté a son père Harpagon qui lui révèle qu’il veut épouser celle que le jeune homme aime.

Cléante comprend la rivalité et la guerre est déclarée, l’action prend un nouveau tour. Nous pouvons également dire que les conflits peuvent provoquer des émotions car ils jouent avec les émotions du spectateur (tristesse, peur, colère, jalousie, haine, incompréhension...).

Ils le forcent souvent à prendre part pour un des camps.

A travers les émotions, les conflits suscitent donc la sympathie ou l’antipathie pour les personnages.

La famille nous en avons tous une donc nous arrivons tous à nous identifier et à nous mettre à leur place, ils entrent en conflit entre eux comme dans toutes les familles.

Par exemple dans le Misanthrope de MOLIERE Alceste pourtant amoureux de Célimène, se dresse contre elle.

Mais c’est elle qui va le maîtriser en le forçant à obéir.

Ils sont dans un rapport de force et les émotions lors du conflits sont décuplées.

Le conflit peut aussi être l’occasion pour les personnages de se dévoiler à eux mêmes, on entre alors dans le domaine psychologique.

Toutes ces émotions que le spectateur va avoir vont lui permettre de se questionner sur lui-même, de se remettre en question et de s’identifier à travers les émotions des personnages. Le conflit peut donc aussi amener à la réflexion en permettant au spectateur d’être juge, de se questionner et réfléchir sur des sujets de société parfois graves, tel que la maladie, la mort, la cupidité, les tromperies dans un couple, etc.

Par exemple, dans Antigone de SOPHOCLE, l’héroïne s’oppose a son oncle Créon qui est le roi de Thèbes.

Cette pièce met en jeu plus qu’un conflit familial, c’est un conflit d’idéologie entre les deux personnages principaux.

Créon est en faveur des lois des hommes, tandis qu’Antigone refuse de s’y soumettre au nom des Dieux, elle prône leurs lois.

L’auteur de la pièce ne prend pas parti à la fin ainsi, le spectateur se trouve seul juge. Comme nous venons de le voir le conflit semble important dans une pièce de théâtre.

Mais il faut aussi comprendre qu’il y a différents types de conflits familiaux au théâtre.

C’est grâce à ça que plusieurs thèmes de la vie pourront être aborder au cours d’une pièce.

C’est parce qu’il y a plein de sortes de conflits que ça va permettre à n’importe qui de pouvoir se mettre à la place du personnage, de s’identifier à lui. Ainsi, les thèmes universels de l’amour et du conflit intérieur reviennent régulièrement dans les conflits au théâtre car chaque être humain sur Terre y est confronté au moins une fois dans sa vie à un moment donné.

Le conflit amoureux va être abordé le plus souvent sous forme de disputes entre les personnages soit de façon comique ou tragique.

Par exemple dans Britannicus de RACINE , on parlera de tragédie puisque l’empereur Néron force Junie à se confronter à son amant Britannicus et à faire semblant de ne plus l’aimer sous peine de causer sa mort.

Dans Roméo et Juliette de W. SHAKESPEARE le conflit amoureux va pousser les deux héros à se suicider la mort étant le comble de la tragédie.

A l’inverse dans L‘Avare de MOLIÈRE nous sommes dans un registre comique de posture dans la scène où Elise et Harpagon se font des courbettes alors que le père veut forcer la fille à épouser un homme qu’elle n’aime pas et qu’ils se disputent.

Le comique peut aussi être dans l’affrontement de deux générations qui ne se comprennent pas.

Par exemple dans L’Avare qui est un affrontement entre le père et le fils, Molière oppose Cléante à son père qui veut d’épouser celle qu’il aime, Mariane.

Souvent le conflit intensifie les sentiments et ce particulièrement dans les conflits intérieurs que peuvent mener les personnages qui vivent des drames.

Ainsi Louis dans le prologue de Juste la fin du monde de J.L LAGARCE fait un monologue avant d’aller se confronter à sa famille où il s’exprime sur sa mort prochaine et sur la façon de l’annoncer à sa famille.

« pour annoncer, lentement, avec soin, avec soin et précision » ligne 23. Dans un autre registre, il y a aussi les conflits politiques et de pouvoir qui pourront toucher un pays et l’homme en tant que citoyen.

Les conflits évolueront à travers les siècles en suivant l’Histoire surtout en politique mais le conflit de pouvoir reste un thème universel à travers les époques.

Ce type de conflit était souvent traité dans les tragédies grecques comme dans Antigone de SOPHOCLE où Créon l’oncle et Roi de Thèbes par respect de la loi ne pourra éviter la mort d’Antigone en lui refusant d’enterrer son frère.

Et dans Britannicus de RACINE dans l’acte 3 scène 8 Britannicus va se révolter contre l’abus de pouvoir de Néron qui est devenu empereur à sa place. Dans ce dialogue conflictuel Racine utilise des stichomythies pour illustrer les tensions entre les personnages.

Les deux personnages se répondent rapidement.

Du tac au tac.

Les échanges sont brefs et rapides, cette vitesse dans les échanges illustre la situation conflictuelle de cette histoire. Les conflits peuvent aussi être d’ordre social quand ils touchent des problèmes de société comme par exemple dans les Femmes savantes de MOLIÈRE où on peut voir que cette pièce remet en cause la place de la femme dans la société.

Ainsi s’ouvre un débat entre deux sœurs, Armande et Henriette, qui se disputent à propos de la condition des femmes.

L’une pense qu’elles doivent élever leurs enfants et s’occuper du bien être de leur famille, l’autre est plus en faveur de l’émancipation féminine.

Pour Molière c’est le moyen de montrer les dysfonctionnements de la société, avec par exemple dans.... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles