Devoir de Philosophie

François Tristan L'HERMITE (1601-1655) (Recueil : Les Amours de Tristan) - La plainte écrite de sang

Extrait du document

François Tristan L'HERMITE (1601-1655) (Recueil : Les Amours de Tristan) - La plainte écrite de sang Inhumaine beauté dont l'humeur insolente En méprisant mes voeux se rit de ma langueur, Je veux convaincre ici ton ingrate rigueur Par les vifs arguments d'une raison sanglante. Ces vers sont de ma flamme une preuve évidente, Et tous ces traits de pourpre en font voir la grandeur, Cruelle, touche-les pour en sentir l'ardeur, Cette écriture fume, elle est encore ardente. Vois nager dans le sang mes esprits désolés : Pour apaiser ta haine ils se sont immolés D'une dévotion qui n'eut jamais d'exemple. Et si près de mon coeur il en est demeuré, C'est afin seulement de conserver le temple Où ton divin portrait est toujours adoré.

« François Tristan L'Hermite, Les Amours de Tristan, « La plainte écrite de sang ». 1.

Inhumaine beauté dont l'humeur insolente 2.

En méprisant mes voeux se rit de ma langueur, 3.

Je veux convaincre ici ton ingrate rigueur 4.

Par les vifs arguments d'une raison sanglante. 5.

Ces vers sont de ma flamme une preuve évidente, 6.

Et tous ces traits de pourpre en font voir la grandeur, 7.

Cruelle, touche-les pour en sentir l'ardeur, 8.

Cette écriture fume, elle est encore ardente. 9.

Vois nager dans le sang mes esprits désolés : 10.

Pour apaiser ta haine ils se sont immolés 11.

D'une dévotion qui n'eut jamais d'exemple. 12.

Et si près de mon coeur il en est demeuré, 13.

C'est afin seulement de conserver le temple 14.

Où ton divin portrait est toujours adoré. François Tristan L'Hermite (1601-1655) : Poète de l´âge baroque et auteur dramatique fort applaudi en son temps.

Il Très jeune, il est page à la Cour ‒ expérience qu’il romance dans Le Page disgracié en 1643. Dans le domaine poétique, il publie en 1633 les Plaintes d’Acante, puis plusieurs autres recueils.

Bien qu’il écrive des vers, il se tient à l’écart de la poésie de salon qui a cours à l’époque. Dans le domaine dramatique, il est l’auteur de tragédies, rivalisant à l’époque avec Corneille. Il entre à l’Académie française en 1649. *** Petit point culturel : Le baroque : Vient du portugais barroco (= « perle de forme irrégulière ») et a pour origine le terme latin verruca (= « verrue ; défaut ; tâche »). Dans son Dictionnaire universel (1690), Furetière définit ainsi « Baroque » : « terme de joaillier, qui ne se dit que des perles qui ne sont pas parfaitement rondes ». Le baroque a ensuite pris un sens littéraire, culturel, esthétique… fin XVIe, début XVIIe siècle. Principaux thèmes de la littérature baroque : - Les masques et l'apparence ; - La mort > fragilité de l'instant et de la vie ; - Instabilité, inconstance et mobilité… Écriture qui privilégie les hyperboles, les oppositions, les paradoxes et qui insiste sur les illusions (le théâtre dans le théâtre, etc.), les songes… Images de l'inconstance => aspects baroques du poème. **** « La plainte écrite de sang ». Sonnet > forme fixe composée de quatorze alexandrins, organisés en deux quatrains à rimes identiques embrassées (ABBA ABBA) + de deux tercets. Rimes du type CCD, EDE dans les tercets > sonnet français.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles