Devoir de Philosophie

Erich Kästner

Extrait du document

Né à Dresde, mort à Munich. Après des études littéraires, il s'oriente vers le journalisme. Écrivain depuis 1927. Ses livres furent interdits et brûlés en 1933 par les gouvernants nazis. Contraint au silence jusqu'en 1945. Rédacteur littéraire de 1945 à 1948. À la fois moraliste et rationaliste, Kästner, que l'on peut difficilement ranger dans une catégorie littéraire connue, acquit la notoriété vers la fin des années 20 grâce à ses recueils de vers satiriques : Herz auf Taille (Cœur sur mesure, 1928), Lärm im Spiegel (1929) et à son roman Fabian, histoire d'un moraliste (1930). Au travers de ses recueils de vers, Kästner se pose en héritier de “ l'Aufklärung ” allemande, qui ne se contente pas de caricaturer par la satire les faiblesses de l'homme, mais dénonce aussi son arrogance et sa démesure et les tourne en ridicule. A côté de satires dans lesquelles il attaque le fascisme, le militarisme et l'hypocrite morale bourgeoise, il est l'auteur de livres pour enfants pleins d'enseignement et d'humour, de chansons, de pièces de théâtre, d'articles politiques, etc. Dans son drame L'École des dictateurs, ainsi que dans son journal Notabene 45, il règle un vieux compte avec la dictature nazie en s'efforçant de mettre en lumière “ l'inconstance humaine sous la dictature ”. Œuvres : La Bonne Ville de Schilda, Émile et les détectives (1929), 3 Hommes dans la neige, La Miniature volée (1939), Pünktchen und Anton (1931), Das doppelte Lottchen (1949).

« Erich Kästner 1899-1974 Né à Dresde, mort à Munich.

Après des études littéraires, il s'oriente vers le journalisme.

Écrivain depuis 1927.

Ses livres furent interdits et brûlés en 1933 par les gouvernants nazis.

Contraint au silence jusqu'en 1945.

Rédacteur littéraire de 1945 à 1948.

À la fois moraliste et rationaliste, Kästner, que l'on peut difficilement ranger dans une catégorie littéraire connue, acquit la notoriété vers la fin des années 20 grâce à ses recueils de vers satiriques : Herz auf Taille (Cœur sur mesure, 1928), Lärm im Spiegel (1929) et à son roman Fabian, histoire d'un moraliste (1930).

Au travers de ses recueils de vers, Kästner se pose en héritier de “ l'Aufklärung ” allemande, qui ne se contente pas de caricaturer par la satire les faiblesses de l'homme, mais dénonce aussi son arrogance et sa démesure et les tourne en ridicule.

A côté de satires dans lesquelles il attaque le fascisme, le militarisme et l'hypocrite morale bourgeoise, il est l'auteur de livres pour enfants pleins d'enseignement et d'humour, de chansons, de pièces de théâtre, d'articles politiques, etc.

Dans son drame L'École des dictateurs, ainsi que dans son journal Notabene 45, il règle un vieux compte avec la dictature nazie en s'efforçant de mettre en lumière “ l'inconstance humaine sous la dictature ”.

Œuvres : La Bonne Ville de Schilda, Émile et les détectives (1929), 3 Hommes dans la neige, La Miniature volée (1939), Pünktchen und Anton (1931), Das doppelte Lottchen (1949).. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles