Devoir de Philosophie

En vous appuyant sur vos lectures théâtrales, le corpus et votre expérience de spectateur, vous vous interrogerez sur le ou les sens que revêtent pour vous les termes d'illusion comique pour définir le genre théâtral.

Extrait du document

théâtre dans le théâtre) La pièce Haute Surveillance de Genet, joue de cette mise en abyme de l'énonciation théâtrale à la faveur de certaines répliques montrant que les personnages ne font que jouer, qu'ils ne sont pas de véritables détenus, amis des comédiens en représentation. Cf. un passage où Yeux Verts lance une réplique assez mystérieuse témoignant de l'ambiguïté de son identité : « Je suis un beau couple hein ? ça te trouble ? ». Et Maurice commente cette réplique à la façon d'un critique dramatique en disant : « Oui . » C'est même un passage que tu devrais creuser. »     III)          Les limites de la définition du genre théâtral comme « illusion comique »   1)      Le théâtre comme « illusion mimétique »   Le théâtre a longtemps été tributaire de l' « illusion mimétique » et l'est toujours en partie : définir l'ensemble du genre théâtral comme « illusion comique » c'est-à-dire « illusion scénique » serait partiel et partial. Les tenants de l' « illusion mimétique » ( tel d'Aubignac, l'adversaire de Corneille sur ce sujet) veulent faire du théâtre, comme de tous les autres arts, un  équivalent du réel. Le théâtre doit donner l'illusion absolue du vrai, et il ne peut le faire qu'au prix d'un effort d'effacement complet du processus de production, afin de  parvenir à un absolu silence de fonctionnement de l'oeuvre à idéal de transparence et de vraisemblance.

Liens utiles