Devoir de Philosophie

En quoi les philosophes du 18ème siècle peuvent-ils être qualifiés de modernes ?

Extrait du document

Voltaire dans Candide ( épisode du nègre de Surinam)   - Les philosophes du XVIIIe siècle ont, de plus, élargi la critique de la notion d'autorité au domaine politique et social. Ils revendiquent donc un idéal de liberté et d'égalité. Ex : Critique de l'autorité de la monarchie absolue dans l'article « autorité politique » de l'Encyclopédie. Critique de l'autorité religieuse chez Voltaire ( dans les Lettres philosophiques) ou chez Diderot (dans Le supplément au voyage de Bougainville)* Rousseau dans Du contrat social, innove en proposant la théorie moderne du contrat politique   III)                Les limites de cette modernité   - Les idées novatrices, modernes provoquent des dissensions entre philosophes : c'est le cas notamment de l'idée de progrès, récusée et dénoncée comme une utopie par certains. On peut évoquer ici la critique du progrès envisagé comme source de l'inégalité entre les hommes chez Rousseau. On peut aussi montrer que, de nos jours, cet idéal de progrès moral et social apparaît davantage comme une utopie que comme une réalité accessible. Les totalitarismes du XXe siècle et les deux guerres mondiales ont de toute évidence sapé l'optimisme des siècles précédents. Les désillusions sur lesquelles se sont fracassées bien des espérances révolutionnaires ont suscité l'idée que la société actuelle, si désespérante et privée de sens qu'elle puisse être, est malgré tout la seule possible : la vie sociale est de plus en plus vécue sous l'horizon de la fatalité. L'avenir, qui apparaît désormais imprévisible, inspire plus d'inquiétudes que d'espoirs. L'aggravation de la crise paraît plus probable que les « lendemains qui chantent ».

Liens utiles