Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : « Le théâtre, c'est d'être réel dans l'irréel », écrit Jean Giraudoux dans « l'Impromptu de Paris ». Comment expliquez-vous ce jugement ? Le théâtre contemporain le justifie-t-il ?

Définitions des termes :
  • théâtre : Sens 1 Lieu ouvert ou fermé destiné à la représentation de spectacles. Sens 2 Art de la représentation d'oeuvres par des êtres humains. Sens 3 Genre littéraire comprenant les oeuvres écrites pour être jouées par des comédiens sur scène. Sens 4 Ensemble des pièces d'un auteur, d'un pays, d'une époque.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • réalité : 1) Réalité: * Caractère de ce qui a une existence concrète, par opposition aux apparences, aux illusions ou aux fictions de notre imagination. * Ensemble des choses et des faits réels. 2) Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel). * Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité).
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.

Extrait du corrigé : INTRODUCTION Depuis le milieu du XIXe siècle, de nombreux artistes cultivent le réalisme ; mais les tentatives d'Henry Becque pour l'acclimater au théâtre n'ont pas fait beaucoup d'émules. Les rapports entre la scène et la réalité sont toujours aussi vivement débattus, et Giraudoux conciliant deux positions extrêmes écrivait à ce sujet : «Le théâtre, c'est d'être réel dans l'irréel. » L'irréel n'est-il pas en effet une nécessité au théâtre ? Les dramaturges contemporains en ont fait volontiers usage, et l'on peut se demander aussi dans quelle mesure ils n'atteignent pas ainsi une réalité plus profonde. I. L'UNIVERS DRAMATIQUE EST IRRÉEL Le théâtre est par définition même le domaine de l'illusion ; pour lui donner plus de force suggestive, les théoriciens ont cherché des règles, des conventions efficaces. Les conventions du genre C'est ainsi que le genre impose à l'écrivain des limites étroites dans le temps et dans l'espace. Les tragédies antiques se conforment à cette règle ; en France, les représentations de mystères au Moyen Age pouvaient durer plusieurs jours, mais dès le XVIe siècle on parle des « trois unités ». Cette règle, que l'on prétendait tirer d'Aristote, fut pour certains écrivains un carcan douloureux — et l'on sait les démêlés de Corneille avec les doctes qui lui reprochaient d'avoir violé dans le Cid les lois antiques de la composition dramatique. De fait ce principe, approximativement appliqué, aboutit à une simplification de la réalité que l'on peut juger regrettable : combien d'invraisemblances certains écrivains ont dû accumuler pour enfermer leur oeuvre « en un lieu, en un jour » ! D'ailleurs, en s'opposant à cette tradition, les Romantiques n'ont pas toujours évité d'autres écueils : le mélange de tons, la violence mélodramatique ne donnent pas nécessairement une impression de vérité.

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " « Le théâtre, c'est d'être réel dans l'irréel », écrit Jean Giraudoux dans « l'Impromptu de Paris ». Comment expliquez-vous ce jugement ? Le théâtre contemporain le justifie-t-il ? " a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :