Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Les réécritures permettent-elles, selon le mot de GIRAUDOUX, d'épousseter de temps en temps les statues éternelles ? En vous appuyant sur le mythe d'Electre et ses réécritures, vous vous demanderez quelles sont leurs fonctions.

Définitions des termes :
  • temps : Milieu indéfini et homogène, analogue à l'espace, dans lequel se déroulent les événements. Temps objectif: Mouvement continu et irréversible (« flèche du temps ») par lequel le présent rejoint le passé. Temps subjectif: Sentiment intérieur de la temporalité, telle qu'elle est vécue par le sujet (synonyme : durée).
  • mythe : Récit allégorique et fictif permettant d'exposer une doctrine.
  • fonction : Rôle, activité.

Extrait du corrigé : Les pratiques de réécritures sont aussi anciennes que la Littérature elle-même. Les textes d'Homère ont connu des l'antiquité des compléments a ce point savants et similaires au texte original que l'on a pu les confondre avec ce dernier. Mais les pratiques de réécritures (ou pratiques hypertextuelles pour reprendre l'expression consacrée par Gérard Genette dans son ouvrage majeur consacre a la question : Palimpsestes) ne sont pas seulement anciennes : elles sont également multiples. En effet, nous pouvons voir qu'elles s'attaquent soit au style, soit au sens de l'oeuvre, avec une variété d'intentions qui dessinent tout un panel d'intentions et de fonctions incarnées par la réécriture.  D'après Giraudoux, les réécritures permettent « d'épousseter de temps en temps les statues éternelles ». Analysant ce propos, nous pouvons l'entendre comme l'expression de l'idée selon laquelle les réécritures sont le moyen de débarrasser une oeuvre fameuse et reconnue de ce qui l'a fait appartenir trop visiblement a une époque révolue et a une culture définie, d'une part ; mais aussi comme l'idée que les réécritures permettent d'intéresser davantage un public contemporain en chargeant l'oeuvre réécrite de significations, voire d'allusions, a la situation politique et sociale contemporaine des spectateurs de l'oeuvre. Nous dirons donc qu' « épousseter » une oeuvre en la réécrivant revient donc d'une part à enlever quelque chose de cette oeuvre (ce qui la fait appartenir a une époque révolue) et à lui ajouter quelque chose d'autre (ce qui la fait entrer dans une nouvelle ère de références).   Avant de nous demander quelles sont les fonctions de la réécriture du mythe d'Electre chez Giraudoux, nous commencerons par nous demander dans quelle mesure son oeuvre appartient bel et bien à ce genre particulier qu'est le genre des réécritures. Nous verrons ensuite que la réécriture du mythe d'Electre par Giraudoux a deux fonctions majeures que nous expliciterons : faire entrer le mythe grec dans l'ère de la modernité, d'une part ; proposer une variation personnelle réexaminant ses enjeux et sa signification, de l'autre.

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " Les réécritures permettent-elles, selon le mot de GIRAUDOUX, d'épousseter de temps en temps les statues éternelles ? En vous appuyant sur le mythe d'Electre et ses réécritures, vous vous demanderez quelles sont leurs fonctions." a obtenu la note de : aucune note

Les derniers sujets consultés :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :