Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Dans quelle mesure la poésie peut-elle être considérée comme une invitation au voyage ?

Définitions des termes :
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • Poésie : 1 Art de suggérer par des images, des sons, des rythmes et en général par l'emploi du vers, une connaissance des êtres et des choses qui ne saurait être ramenée aux idées claires qu'exprime la prose. La définition de la poésie varie suivant les écoles, mais deux éléments permanents peuvent être distingués : a) un langage différent de celui de la prose, ce qui a amené certains écrivains à considérer que la poésie n'exprime pas des idées essentiellement différentes de celles de la prose, mais en modifie l'expression en les rendant, grâce au vers, plus frappantes, plus nobles, plus spirituelles, etc.; en ce sens la poésie se limite à la rhétorique et à la versification : Exemple: la poésie des grands rhétoriqueurs, des postclassiques; b) une vision du monde, traduisible seulement par le langage poétique et qui donne une connaissance intuitive essentiellement différente de celle de la prose : dès lors la poésie est un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la raison : la Pléiade la considère comme une « fureur » d'origine divine, les romantiques comme le langage du coeur, Baudelaire comme le moyen de déchiffrer les mystérieuses correspondances de l'Univers. En ce sens, la poésie dépasse la versification, si bien qu'on a pu qualifier de poétiques des oeuvres qui n'étaient pas en vers. 2 Par extension de cette conception, on appelle poésie tout ce qui dépasse la connaissance claire, tout ce qu'on sent plutôt qu'on ne le comprend : Exemple: la poésie du foyer, 3 Par opposition à poème (1), pièce en vers de peu d'étendue.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • comme : De même que, tel que, à l'instar de.

Extrait du corrigé : De ce point de vue la « chambre » close et dépourvue de fenêtres de la 2e strophe est une allégorie du poème. La poésie est aussi un langage beaucoup plus réglé que la prose : règle des rimes, de l'alternance des rimes, de la mise en forme en strophes... elle doit communiquer l'impression d' « ordre et beauté ». - monde qui ouvre sur tous les univers, mais sans nous y emmener effectivement : le port de la 3e strophe du poème rassemblent des « vaisseaux » qui « viennent du bout du monde » : le port » est par excellence le lieu qui excite l'imaginaire, nous suggère des pays lointains mais ne nous les fait connaître que par notre imagination. Baudelaire lui-même, sans avoir réussi à effectuer de réel voyage au loin, a écrit dans : « A une dame créole » : « Au pays parfumé que le soleil caresse/ J'ai connu, sous un dais d'arbres tout empourprés/Et de palmiers d'où pleut sur les yeux la paresse,/Une dame créole aux charmes ignorés » : ce poème nous transporte, mais seulement par l'imaginaire. Voir aussi ?La chevelure?, dans les Fleurs du mal : ?La langoureuse Asie et la brûlante Afrique? vivent dans la chevelure d'une femme. Fonction de ce ?voyage? poétique - - Sublimer ses douleurs en les métamorphosant : Henri Michaux, poète belge francophone du XXe siècle, s'exprime par des courts récits en vers libres ou en prose, qui mettent souvent en scène des personnages absurdes, farfelus, imaginaires, ou des animaux étranges (Ailleurs). Dans le texte Plume, il raconte les aventures burlesques du personnage Plume, faible, sans pouvoir sur les évènements, proche de Charlot. Il témoigne avoir réussi avec Plume à transcender ses souffrances personnelles en un personnage détaché de lui, qu'il appelle un « personnage-tampon », qui est apparemment dépourvu de sens. - Ce processus de sublimation s'apparente à la figure poétique de la métaphore : au niveau le plus petit, celui des mots, le fait de comparer un élément qui rappelle la violence et la souffrance à un autre qui ouvre sur d'autres horizons permet le détachement : dans le poème « Harmonie du soir », Baudelaire transforme chaque facteur d'assombrissement et de tristesse en un objet poétique : « le ciel est triste et beau comme un grand reposoir »; le coeur affligé est comme le violon qui « frémit »; le souvenir (qui provoque la souffrance nostalgique) brille « comme un ostensoir ».

Corrigé : Corrigé de 1036 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Dans quelle mesure la poésie peut-elle être considérée comme une invitation au voyage ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :