Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Quelle différence profonde faites-vous entre une tragédie et une comédie ?

Définitions des termes :
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • tragédie : Pièce de théâtre écrite en style noble (alexandrins, style soutenu, etc.) en cinq acte et en vers. Racine et Corneille sont les grands tragédiens français. Cf. Bérénice… Pièce qui met en scène le sentiment de l'homme prenant conscience que des forces (divines, politiques, morales...) le dominent et le plus souvent, l'écrasent malgré la résistance qu'il leur oppose. Le discours tragique est ainsi caractérisé par le lexique de la fatalité et du désespoir.
  • comédie : Pièce de théâtre en un, trois ou cinq actes dont le but est de faire rire le public. Différentes formes de comique sont ainsi utilisées (comique de geste, de mots, de situation…). La comédie met principalement en scène des bourgeois dont les préoccupations sont l’argent, le mariage, la dot, etc. Dans les comédies de Molière, le rire a aussi une fonction morale : docere et placere => plaire et instruire.

Extrait du corrigé : Exemple de Mithridate : - Le choix de l'action : une lutte de l'homme contre son destin et pour une fidélité à une valeur qui donne un sens à sa vie. Un enjeu terrible : une question de vie ou de mort, et qu'importe la mort, puisque la vie tragique est déjà pareille à la mort. - Le choix du héros : mi-coupable, mi-innocent, selon l'observation d'Aristote, pour qu'on puisse le craindre et avoir pitié de lui, car il est là pour me faire prendre conscience de mon destin d'homme, non que je risque de revivre exactement ses aventures mais, toutes proportions gardées, je puis courir des malheurs analogues. - Choix du rythme: : action tendue, précipitée soit dans le cadre étroit des trois unités classiques, soit dans l'engrenage d'un pari dans lequel j'ai jeté une liberté plus ou moins chancelante. b) Au contraire, la comédie fait tout pour rendre la pièce plus comique. Exemple de l'Avare. - Les enjeux sont mesquins; personne ne songe à en mourir et personne n'en guérit. - Le personnage comique est psychologiquement et moralement inexistant. Il est là ou pour me détendre du sérieux social, ou pour me faire prendre conscience de ma supériorité, ou pour me venger à peu de frais de mes « persécuteurs » sociaux. III.

Corrigé : Corrigé de 1657 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Quelle différence profonde faites-vous entre une tragédie et une comédie ?" a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :