Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : A propos des personnages du théâtre de Corneille, un cri¬tique écrit : « Ils ne seraient pas des héros s'ils ne devaient à chaque instant lutter contre eux-mêmes... Dans toutes les circonstances critiques, ils laissent percer leur sensibilité. » Vous vous attacherez à mettre en valeur cette sensibilité des héros et des héroïnes des grandes tragédies cornéliennes ?

Définitions des termes :
  • théâtre : Sens 1 Lieu ouvert ou fermé destiné à la représentation de spectacles. Sens 2 Art de la représentation d'oeuvres par des êtres humains. Sens 3 Genre littéraire comprenant les oeuvres écrites pour être jouées par des comédiens sur scène. Sens 4 Ensemble des pièces d'un auteur, d'un pays, d'une époque.
  • héros : Personnage principal d'un roman ou d'une pièce de théâtre. Demi-dieu dans la mythologie grecque, homme exceptionnel divinisé à la suite de ses exploits magnifiques, le héros est devenu, en termes littéraires, un personnage qui, s'il ne se distingue pas par des actions grandioses, n'en demeure pas moins chargé d'une mission exceptionnelle : conduire l'action dans un récit, incarner les valeurs, les rêves, les mythes du lecteur, dont il va être l'exutoire.
  • instant : Du latin instans, participe présent de instare, « presser ». Infime portion du temps, dépourvue d'épaisseur et de durée. ? L'instant est au temps ce que le point est à l'espace : indivisible et sans durée, il est pourtant le constituant ultime du temps.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • tout : La totalité sans exception.
  • circonstance : Cas, événement, conjoncture, contexte.
  • critique : Ce mot désigne l'examen, par la raison, de la valeur logique d'une démonstration.
  • sensibilité : Fonction grâce à laquelle le sujet éprouve des sensations. Faculté d'éprouver des sentiments et des émotions.
  • valeur : Qualité ou signification d'une chose abstraite (le vrai, le bien). C'est à partir de Nietzsche que la notion de valeur a été introduite dans la philosophie. Nietzsche a critiqué de façon radicale les valeurs chrétienne, trouvant l'origine de toute valeur chez l'homme.
  • tragédie : Pièce de théâtre écrite en style noble (alexandrins, style soutenu, etc.) en cinq acte et en vers. Racine et Corneille sont les grands tragédiens français. Cf. Bérénice… Pièce qui met en scène le sentiment de l'homme prenant conscience que des forces (divines, politiques, morales...) le dominent et le plus souvent, l'écrasent malgré la résistance qu'il leur oppose. Le discours tragique est ainsi caractérisé par le lexique de la fatalité et du désespoir.

Extrait du corrigé : Faites votre devoir et laissez faire aux Dieux. C'est avec émotion qu'il salue le retour de son fils vainqueur. Et lorsqu'il s'agit de défendre devant le Roi ce fils meurtrier de sa soeur, c'est dans son coeur de père plus encore que dans son coeur de patriote qu'il trouvera les accents capables d'arracher la clémence royale. Curiace révèle devant Horace sa tristesse mortelle lorsqu'il vient d'apprendre que ses deux frères et lui sont choisis comme champions d'Albe et adversaires des trois Horace. Il souligne douloureusement le tragique d'une situation pénible entre toutes - cette inhumanité d'un combat contre un être qui demeure, en dépit des hasards de la guerre, aussi cher à son coeur. Je vous connais encore, et c'est ce qui me tue. Horace lui-même trahit son émotion sous ses airs de défi. Devant Curiace il évoque, non sans un tremblement dans la voix, le rude combat intérieur dont il faut triompher pour se décider à porter les armes, sans arrière-pensée et même avec ivresse, contre un ami et un parent naguère si cher à son coeur. Il se laisse un instant attendrir par les larmes de sa femme et de sa soeur, et ne se sent pas la force de supporter leur présence pendant le combat. III.

Corrigé : Corrigé de 994 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "A propos des personnages du théâtre de Corneille, un cri¬tique écrit : « Ils ne seraient pas des héros s'ils ne devaient à chaque instant lutter contre eux-mêmes... Dans toutes les circonstances critiques, ils laissent percer leur sensibilité. » Vous vous attacherez à mettre en valeur cette sensibilité des héros et des héroïnes des grandes tragédies cornéliennes ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :