Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Pensez-vous que le romancier puisse, à partir d'un seul personnage, représenter tout un groupe social ?

Définitions des termes :
  • seul : Isolé, retiré du commerce des hommes.
  • personnage : Individu qui joue un rôle plus ou moins important dans un récit. Le personnage est une notion difficile à cerner. Dans le roman traditionnel, il est assimilé à une personne : ses traits naissent de l'imagination d'un écrivain (personnage fictif, ex. : Meursault dans l'Étranger, d'Albert Camus) ou sont empruntés à l'histoire (personnage historique, ex. : Richelieu dans les Trois Mousquetaires, d'Alexandre Dumas). Souvent, il présente une nature mixte, lorsque l'auteur, s'inspirant d'un personnage ayant véritablement existé, romance plus ou moins consciemment les données de l'histoire à des fins dramatiques (ex. : d'Artagnan). Dans le roman moderne et contemporain, le personnage est devenu une conscience qui construit le récit à partir de sa propre expérience du monde. Le « il » du roman traditionnel a laissé place au « je qui est à la fois le narrateur et le personnage (ex. : Marcel dans A la recherche du temps perdu, de Marcel Proust). Dans une oeuvre, il n'est pas toujours aisé de distinguer le personnage principal des personnages secondaires. En effet, l'importance d'un personnage ne se mesure pas à ses fréquences d'apparition, mais à sa fonction dans le texte — c'est-à-dire à la mission qui lui revient dans la construction du récit. C'est ici que. la notion d'« actant », empruntée à l'analyse structurale du récit, peut être d'un grand secours.
  • tout : La totalité sans exception.

Extrait du corrigé : Il a, peu à peu, tout perdu : ses ancêtres, sa maison [...] bourrée de la cave au grenier d'objets de toute espèce... » etc (p.61) Sarraute aborde avec beaucoup d'ironie le « personnage » du XIXe : tous les accessoires qu'il possède, et dont on pensait qu'ils lui permettent de représenter fidèlement sa société, ne sont que des colifichets inutiles. On ne croit plus à la possibilité du personnage d ' « incarner » une société : cette illusion provient de la croyance balzacienne que la littérature est comme une science. Le XXe admet la fictivité absolue de la littérature, son absence de référentialité (elle ne réfère à rien d'autre qu'elle-même). Le personnage est une construction de toute pièce qui ne révèle rien sur la société. - Plusieurs romans au XXe se ressentent de ce bouleversement : les pièces de Nathalie Sarraute elle-même mettent en scène des personnages flous, appelés A et B (voir Pour un oui ou pour un non) qui évoquent des sentiments, des impressions subtiles; mais ne se livrent à aucune considération sur la société. Dans Le rivage des Syrtes, Julien Gracq crée un héros (Aldo) à mi-chemin entre le prince des contes de fée et l'adolescent aventureux, qui évolue dans un univers imaginaire : les rives des Syrtes sont une contrée inconnue dans un monde créé lui-même. Le texte est toujours marqué par son temps, et porte toujours les traces d'une époque : Gracq n'a pas incarné dans Aldo une classe sociale; en revanche, il a incarné dans son roman « l'esprit de la guerre », en référence à l'atmosphère de 1938 en France.

Corrigé : Corrigé de 1017 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pensez-vous que le romancier puisse, à partir d'un seul personnage, représenter tout un groupe social ?" a obtenu la note de :

5.3 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :