Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Pensez-vous qu'on puisse limiter le domaine de la poésie à l'expression des sentiments mélancoliques ?

Définitions des termes :
  • limiter : Action de circonscrire, de restreindre. Ce terme s?oppose au concept de liberté, dont le principe incarnant l?indépendance est a priori de ne pas être contraint par une volonté extérieure.
  • Poésie : 1 Art de suggérer par des images, des sons, des rythmes et en général par l'emploi du vers, une connaissance des êtres et des choses qui ne saurait être ramenée aux idées claires qu'exprime la prose. La définition de la poésie varie suivant les écoles, mais deux éléments permanents peuvent être distingués : a) un langage différent de celui de la prose, ce qui a amené certains écrivains à considérer que la poésie n'exprime pas des idées essentiellement différentes de celles de la prose, mais en modifie l'expression en les rendant, grâce au vers, plus frappantes, plus nobles, plus spirituelles, etc.; en ce sens la poésie se limite à la rhétorique et à la versification : Exemple: la poésie des grands rhétoriqueurs, des postclassiques; b) une vision du monde, traduisible seulement par le langage poétique et qui donne une connaissance intuitive essentiellement différente de celle de la prose : dès lors la poésie est un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la raison : la Pléiade la considère comme une « fureur » d'origine divine, les romantiques comme le langage du coeur, Baudelaire comme le moyen de déchiffrer les mystérieuses correspondances de l'Univers. En ce sens, la poésie dépasse la versification, si bien qu'on a pu qualifier de poétiques des oeuvres qui n'étaient pas en vers. 2 Par extension de cette conception, on appelle poésie tout ce qui dépasse la connaissance claire, tout ce qu'on sent plutôt qu'on ne le comprend : Exemple: la poésie du foyer, 3 Par opposition à poème (1), pièce en vers de peu d'étendue.
  • expression : Action d'exprimer, de dire, de manifester quelque chose. « L'expression de ma liberté » c'est la façon dont ma liberté se réalise et se montre, se donne à voir.
  • sentiment : État affectif stable et durable lié à des représentations ou des émotions

Extrait du corrigé : C'est pourquoi l'expression de la mélancolie est un sentiment privilégié dans la poésie lyrique : ces vers de Sainte-Beuve "Mon âme est ce lac même où le soleil qui penche, Par un beau soir d'automne, envoie un feu mourant" joignent plusieurs sentiments propres au lyrisme : l'effroi causé par la mort, la mélancolie qui en résulte, la conjuration de cette mélancolie par la sublimation de l'union de l'âme avec la nature et par la poésie. - - Baudelaire, Les fleurs du Mal : il érige le "spleen" , archétype du sentiment mélancolique, en art de vivre. Dans la section "Spleen et idéal", la mélancolie est exploitée comme la source de visions apocalyptiques. Elle influe sur le mode de vie du poète qui se réfugie dans le haschisch et le sommeil, se levant à midi (voir "Tableaux parisiens" , poème "Rêve parisien", II). II. Ne pas réduire la poésie à cette définition - plusieurs écrivains ont attiré l'attention sur le danger qu'il y a à utiliser la poésie pour exprimer des sentiments mélancoliques; dans sa Lettre à un jeune poète, Rainer Maria Rilke conseille à son correspondant de ne pas choisir comme sujet le sentiment amoureux, qui a déjà été très utilisé et qui est difficile à rendre de façon originale; Roger Caillois, dans Approches de la poésie, dénonce l'abandon au lyrisme qui aboutit à une poésie boursouflée et naïve. -  Jules Laforgue exerce son ironie sur la poésie lyrique et sur ses principaux thèmes: "On ne peut plus s'asseoir, tant les bancs sont mouillées; crois-moi, c'est bien fini jusqu'à l'année prochaine, tant les bancs sont mouillées, tant les bois sont rouillés, et tant les cors ont fait ton ton, ont fait ton taine!..." L'hiver qui vient - A l'article "Soixante-treize mots" de L'art du roman, Milan Kundera qualifie les oeuvres de plusieurs romanciers (Proust, Kafka, Joyce) de "poésie anti-lyrique" qui a comme impératif: "chercher par dessus tout la beauté" mais sans "renoncer à [l'] l'essentielle ironie" du roman. Il se prononce globalement pour une ironie salvatrice qui évite la tentation du lyrisme et le danger du "kitsch". III.

Corrigé : Corrigé de 988 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pensez-vous qu'on puisse limiter le domaine de la poésie à l'expression des sentiments mélancoliques ?" a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :