Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Que pensez-vous de ce jugement porté par Duhamel sur la publicité : « La publicité moderne marque, pour le public, un injurieux mépris. Elle traite l'homme comme le plus obtus des animaux inférieurs » ?

Définitions des termes :
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.
  • publicité : Technique commerciale de persuasion et de séduction du consommateur. La publicité vise à faire vendre un produit à un consommateur considéré comme une cible. Après étude des attentes des consommateurs (objet du marketing), après distribution du produit, la publicité élabore une stratégie de désir visant à conditionner sa cible dans un réflexe d'achat. Elle crée donc des supports visuels, des affiches, des slogans, dont elle escompte un impact sur le public. Elle utilise diverses techniques : le matraquage, à savoir la répétition infinie du nom de la marque, du produit, la mise en situation fictive, la scène comparative, etc. Elle s'appuie sur les rêves du consommateur en lui faisant croire que son achat le fera entrer dans le groupe auquel il se réfère. La publicité, appelée autrefois « réclame », n'est pas à proprement parler une information, dans la mesure où elle masque bien souvent la réalité du produit, sa qualité, privilégiant le rêve qu'il peut éveiller. Elle n'est pas non plus communication au sens strict du terme, car elle impose un message unilatéral. Elle est cependant utile — bien que fort onéreuse — à la commercialisation rapide d'un produit, obtenant des résultats à court terme, sans garantie toutefois du long terme.
  • dernier homme : Homme médiocre. Ultime produit de l'esclavage engendré par la civilisation.
  • comme : De même que, tel que, à l'instar de.
  • animal : 1. Être vivant capable de se mouvoir : l'homme est un animal). 2. (Auj.) SYN. bête. 3. Théorie de l'animal-machine : théorie réduisant l'être animé à un mécanisme matériel ; pour DESCARTES, le corps humain, comme celui des bêtes, est une machine, mais l'homme possède en outre une âme au sens 5. Pour LA METTRIE, tous les animaux ne sont que des machines. 4. Animisme : toute doctrine ou religion qui attribue aux choses une âme au sens 1.

Extrait du corrigé : LES DANGERS DE LA PUBLICITÉ En fait, dans les Scènes de la Vie future, le problème économique est évoqué, et l'auteur répond par avance à l'objection que nous venons de faire - objection fallacieuse selon lui. Un danger pour l'économie Si la publicité fait vendre, elle n'en est pas moins coûteuse : certaines entreprises ont publié des statistiques étonnantes, prouvant que la réclame nécessaire leur occasionnait des frais presque équivalents à ceux de la matière première. De plus, la concurrence crée dans ce domaine une surenchère : les produits destinés à un même usage se multiplient, et ne peuvent s'imposer et se maintenir sans des campagnes retentissantes de distribution gratuite, de prix réduits, de concours. A ce jeu, beaucoup de maisons se sont essoufflées, et plus d'un industriel au bord de la faillite s'est' amèrement plaint de n'avoir pu se maintenir en raison des frais qu'il aurait dû engager pour la publicité. Duhamel l'affirmait déjà : « ... c'est de l'énergie gâchée sans bénéfice pour le commun des hommes. De l'énergie que, cependant, nous devons tous payer en quelque façon ». Un danger pour l'individu Nous avons déjà vu à quel point notre liberté pouvait être réduite par l'intrusion de la publicité. Les conclusions des médecins sont aujourd'hui plus pessimistes encore ; soumis à des excitations répétées et intenses, nos sens sont peu à peu émoussés : nous avons besoin d'une lumière plus violente, de sons plus puissants pour que notre attention soit attirée. C'est là une progression peu souhaitable, qui ne rend pas l'homme plus heureux pour autant : on pourrait penser en effet que dans notre monde tout est fait pour accroître les possibilités de bonheur ; il n'en est rien, et l'on peut lire sous la plume de M.

Corrigé : Corrigé de 1814 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Que pensez-vous de ce jugement porté par Duhamel sur la publicité : « La publicité moderne marque, pour le public, un injurieux mépris. Elle traite l'homme comme le plus obtus des animaux inférieurs » ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :