Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : « Le mythe de Don Juan n'est pas celui d'un coureur de jupons (...) Son charme ne réside pas essentiellement dans sa séduction physique et sensuelle. Il fascine parce qu'il s'impose comme un destin pour les faibles et joue auprès des robustes le rôle de révélateur de leur destinée. Quiconque l'a rencontré n'est plus, ne sera plus le même ». Vous commenterez de manière argumentée cette pensée de l'universitaire Jean Massin, en vous appuyant sur votre lecture du Dom Juan de Molière. Puis, vous proposerez votre définition du mythe de Don Juan.

Définitions des termes :
  • mythe : Récit allégorique et fictif permettant d'exposer une doctrine.
  • essentiellement : Fondamentalement.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • comme : De même que, tel que, à l'instar de.
  • destin : L'idée selon laquelle tout serait écrit, déterminé à l'avance, a conduit à ce que les Anciens ont appelé l'argument paresseux. Cet argument consiste à penser que si tout est décidé à l'avance, il est inutile que je cherche à bien faire, puisqu'il arrivera de toute façon ce qui doit arriver.
  • faible : 1. ? En gén. l'opposition fort/faible sert à désigner une différence de degré dans la qualité ou la détermination : raisonnement faible (c.-à-d. peu concluant) ; en psychol. de la forme, forme faible (c.-à-d. peu structurée, opposée à prégnante) ; au sens vulg., une théorie faible est une théorie peu convaincante. 2. ? Pour NIETZSCHE, l'opposition fort/faible désigne une opposition fondamentale entre deux types d'homme (les maîtres et les esclaves), entre deux qualités d'être (l'action et la réaction) : morale des faibles, SYN. de morale du ressentiment.
  • même : Analogue, aussi, égal, identique, uniforme.
  • pensée : Faculté de connaître, de comprendre, de juger, de raisonner, qui est censée caractériser l'homme, par opposition à l'animal. Synonyme d'entendement, de raison.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " « Le mythe de Don Juan n'est pas celui d'un coureur de jupons (...) Son charme ne réside pas essentiellement dans sa séduction physique et sensuelle. Il fascine parce qu'il s'impose comme un destin pour les faibles et joue auprès des robustes le rôle de révélateur de leur destinée. Quiconque l'a rencontré n'est plus, ne sera plus le même ». Vous commenterez de manière argumentée cette pensée de l'universitaire Jean Massin, en vous appuyant sur votre lecture du Dom Juan de Molière. Puis, vous proposerez votre définition du mythe de Don Juan." a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :