Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Un lecteur écrit à un magazine littéraire pour témoigner de son goût pour les formes classiques de la poésie (poésie en vers fixes du XVIe au XIXe siècle). Une semaine plus tard, un autre lecteur lui répond dans le même magazine, pour défendre et montrer son goût de la poésie moderne et contemporaine (vers libres, poèmes en prose, etc.). Rédigez ces deux lettres. Vous pourrez, si vous le voulez, inverser l'ordre des deux lettres.

Définitions des termes :
  • littéraire : Qui à rapport avec la littérature, les lettres.
  • goût : 1) Sens par lequel on perçoit les saveurs. 2) Faculté de porter un jugement approprié sur la beauté d'une oeuvre d'art. Faculté de reconnaître et d'apprécier le beau. Kant définira les caractéristiques du jugement de goût: : « Est beau l'objet d'une satisfaction désintéressée », « Est beau ce qui plaît universellement sans concept », « La beauté est la forme de la finalité d'un objet en tant qu'elle y est perçue sans la représentation d'une fin », « Est beau ce qui est reconnu sans concept comme l'objet d'une satisfaction nécessaire ».
  • Poésie : 1 Art de suggérer par des images, des sons, des rythmes et en général par l'emploi du vers, une connaissance des êtres et des choses qui ne saurait être ramenée aux idées claires qu'exprime la prose. La définition de la poésie varie suivant les écoles, mais deux éléments permanents peuvent être distingués : a) un langage différent de celui de la prose, ce qui a amené certains écrivains à considérer que la poésie n'exprime pas des idées essentiellement différentes de celles de la prose, mais en modifie l'expression en les rendant, grâce au vers, plus frappantes, plus nobles, plus spirituelles, etc.; en ce sens la poésie se limite à la rhétorique et à la versification : Exemple: la poésie des grands rhétoriqueurs, des postclassiques; b) une vision du monde, traduisible seulement par le langage poétique et qui donne une connaissance intuitive essentiellement différente de celle de la prose : dès lors la poésie est un instrument de connaissance qui exprime ce qui n'est pas concevable par la raison : la Pléiade la considère comme une « fureur » d'origine divine, les romantiques comme le langage du coeur, Baudelaire comme le moyen de déchiffrer les mystérieuses correspondances de l'Univers. En ce sens, la poésie dépasse la versification, si bien qu'on a pu qualifier de poétiques des oeuvres qui n'étaient pas en vers. 2 Par extension de cette conception, on appelle poésie tout ce qui dépasse la connaissance claire, tout ce qu'on sent plutôt qu'on ne le comprend : Exemple: la poésie du foyer, 3 Par opposition à poème (1), pièce en vers de peu d'étendue.
  • autrui : Un autre homme, une autre personne. En philosophie, "autrui" est ce qui est différent de moi et que l'appréhende par ma subjectivité. L'homme est ce que j'ai en commun avec les autres, tandis qu' "autrui" est ce qui me différencie des autres, ce que je ne peux connaître totalement, à cause de ma subjectivité.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • même : Analogue, aussi, égal, identique, uniforme.
  • libre : sans entrave, en faisant ce que j'ai décidé de faire, maître de ma vie autant que je le veux.
  • prose : Forme d'expression qui s'oppose à la poésie par le fait qu'elle n'est pas soumise aux lois d'un rythme régulier, qu'elle utilise beaucoup moins les images, se rapproche davantage du langage parlé et, par sa souplesse, permet une analyse intellectuelle plus poussée. Une prose poétique est une prose qui se rapproche de la poésie par l'abondance des images et la recherche d'un certain rythme. Les traités de rhétorique distinguent : a) la prose narrative (histoire, roman) ; b) la prose démonstrative ; prose oratoire (éloquence) et prose didactique (traités, dialogues, lettres).
  • ordre : L'ordre naturel repose sur des lois que la raison est capable de découvrir. L'ordre social repose sur des décrets qui, idéalement, devraient être des décrets de la raison et qui, de fait, dépendent plus des circonstances, d'intérêts politiques, économiques ponctuels.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Un lecteur écrit à un magazine littéraire pour témoigner de son goût pour les formes classiques de la poésie (poésie en vers fixes du XVIe au XIXe siècle). Une semaine plus tard, un autre lecteur lui répond dans le même magazine, pour défendre et montrer son goût de la poésie moderne et contemporaine (vers libres, poèmes en prose, etc.). Rédigez ces deux lettres. Vous pourrez, si vous le voulez, inverser l'ordre des deux lettres." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :