Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Jean GIRAUDOUX, La Guerre de Troie n'aura pas lieu, II, 5: Hector, Démokos et Priam

Définitions des termes :
  • guerre : Conflit armé entre deux ou plusieurs Etats. Les problèmes posés par la guerre sont plutôt du ressort de la politique et du droit. En philosophie, on pose plutôt la question du fondement de ce droit et de la légitimité de la guerre.
  • lieu : Endroit, espace.

Extrait du corrigé : RÉSUMÉ Au moment de prononcer le discours aux morts, Hector exprime sa mauvaise conscience de survivant, alors que les soldats à qui il s'adresse sont morts pour la victoire. Il est interrompu par Démokos, choqué par ses paroles apparemment cyniques. Puis il refuse d'égaliser d'une manière fallacieuse tous les morts dans une même admiration. Honteux de leur anéantissement, il s'excuse auprès d'eux de jouir. encore de la douceur de vivre. ANALYSE Ce texte est constitué par un discours. Mais l'interruption d'un autre personnage, Démokos, détermine deux mouvements différents. a) Première partie du discours : vainqueurs morts et vivants Après une phrase adressée directement aux morts, et dont la dérision est marquée par l'opposition des termes, le discours se déroule à partir du mot « vainqueur ». Ce mot ne s'oppose pas comme on s'y attendrait à « vaincu », mais le parallèle s'établit entre « vainqueurs vivants » et « morts ». Le discours d'Hector évolue par associations d'idées, pour développer le thème suivant : vous êtes morts pour la victoire alors que la vraie chance, c'est d'être vivant ; vainqueurs ou vaincus, les survivants prendront votre place. b) Interruption de Démokos . Démokos intervient par respect pour les morts. Mais Hector insinue que ses propos s'adressent aux vivants. c) Deuxième partie du discours : refus et honte des effets de la guerre Si Hector exprime encore la dérision que représente l'hommage des vivants aux morts, il ne procède plus ensuite par association d'idées. Il avoue son horreur de la guerre, parce qu'elle détruit l'homme en niant son existence d'individu distinct ; c'est pourquoi il refuse de leur porter à tous le même hommage. N'acceptant ni l'idée de châtiment, ni celle de sacrifice glorieux et enviable, il se sent coupable envers eux de vivre encore. Deux grands thèmes se dégagent de ce texte : la mort confond tous les hommes vainqueurs ou vaincus, et même braves et peureux si l'on n'y prend pas garde ; la mauvaise conscience des survivants face aux morts. Le premier est d'une plus large portée que le second. C'est celui-là donc que nous avons choisi de commenter.

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " Jean GIRAUDOUX, La Guerre de Troie n'aura pas lieu, II, 5: Hector, Démokos et Priam" a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :