Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : François Mauriac disait : « La littérature cherche à embellir la vie, à dispenser le rêve, l'oubli de ce qui est ». Qu'en pensez-vous ?

Définitions des termes :
  • chercher : Essayer, se donner les moyens d?atteindre quelque chose. Action volontaire du sujet.
  • embellir : Rendre beau ou plus beau, plus agréable, meilleur que l'initial. L'acte d'embellir représente quelque chose sous un jour meilleur, sous un plus bel aspect. Ce terme rejoint donc les notions de beauté et de beau. Le beau est ce qui provoque un sentiment esthétique, ce qui correspond à la perfection en son genre. Est beau ce qui incarne un type idéal. Dans l'antiquité, on a cherché à donner des règles pour déterminer le beau dans le domaine des beaux-arts. La modernité quant à elle aborde le problème à travers la dimension de l'expérience subjective du beau. Kant insiste sur la l'importance du jugement esthétique : est beau « ce qui plait universellement sans concept » Le beau naturel et le beau artistique sont donc équivalents. Cependant, pour Hegel, le beau est « la manifestation sensible du vrai », l'art exprime divers moments de la conscience universelle. De ce fait, il faut distinguer le beau naturel du beau artistique, qui seul vient de l'esprit humain.
  • rêve : Succession d'images qui se déroulent dans la conscience pendant le sommeil et que le sujet endormi vit comme des événements réels. Pour les anciens, le rêve est un signe qui vient de l'Au-delà. Pour les scientistes du XIXe siècle, c'est la mécanique nerveuse, libérée du contrôle de la conscience vigilante, qui explique cette succession d'images peu cohérentes. Ni l'explication magique, ni l'application physiologique ne découvrent au rêve un sens humain. Le sens du rêve est situé en quelque sorte soit au-dessus, soit au-dessous de l'homme : les dieux parlent en mes songes ou bien c'est mon corps qui rêve, mais ce n'est pas moi qui rêve. Mes rêves, si l'on peut dire ne me concernent pas. Freud, le premier, donne au rêve un sens humain : Le rêve est la satisfaction d'un désir. La censure (voir ce mot) qui, à l'état de veille, refoule les désirs scabreux, interdits, se trouve pendant le rêve non pas supprimée mais affaiblie. Les désirs interdits se satisfont dans le rêve, mais d'une façon encore détournée, voilée, symbolique. Le rêve nécessite donc une interprétation et son incohérence n'est qu'apparente. Sous les images manifestes, patentes, du rêve, le psychanalyste doit découvrir des significations cachées.
  • oubli : Fait qu'un souvenir ne soit pas rappelé ou ne puisse l'être.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " François Mauriac disait : « La littérature cherche à embellir la vie, à dispenser le rêve, l'oubli de ce qui est ». Qu'en pensez-vous ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :