Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : De l'essai ou du dialogue, quel vous paraît être le genre le plus adapté pour faire adhérer à une thèse ?

Définitions des termes :
  • essai : Texte d'idées, ouvrage de réflexion.
  • dialogue : Chez Platon, forme de recherche philosophique de la vérité. Dans la pensée contemporaine, communication des consciences. En politique, effort de conciliation par la discussion. Dans tous les cas, respect de l'autre.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • Genre : Ensemble d'oeuvres littéraires définies par le fait qu'elles possèdent toutes, et sont seules à posséder, divers caractères communs. En poésie, le genre lyrique, le genre épique, le genre dramatique, le genre didactique; en prose, le genre oratoire, le genre historique, le genre didactique, le genre dramatique, le genre romanesque. Evolution des genres : théorie née au XIXe s., sous l'influence de l'évolutionnisme en biologie, et soutenue notamment par Brunetière (L'évolution des genres dans l'histoire de la littérature, 1890-94) : un genre ne se définit pas par des caractères fixes, mais il naît, évolue, meurt, renaît sous une nouvelle forme, en incorporant parfois des éléments d'un autre genre défunt. Séparation des genres : règle classique interdisant de mélanger le tragique et le comique, et en général de juxtaposer dans une même oeuvre des tons et des genres différents (Exemple: la poésie bucolique et la poésie héroïque). Mélange des genres (romantisme) : mélange du grotesque et du sublime dans le drame.
  • savoir-faire : Ensemble de procédés de gestes habituels permettant la réalisation régulière de certains buts.

Extrait du corrigé : Examen de la force de conviction de l'apologue   L'apologue est indirectement argumentatif, ou plutôt, il enrobe son contenu argumentatif dans un contenu fictionnel, qui peut avoir le mérite d'être séduisant, plus facilement abordable peut-être, et donc de faire adhérer plus aisément, par le biais de la séduction de la fiction, aux idées que l'auteur veut défendre. On pourra penser notamment aux Fables de La Fontaine - chacune de ces fables vise à poser une vérité morale (« la raison du plus fort est toujours la meilleure », par exemple) en prenant à cette fin le détour de la fiction et de la poésie. Ce procédé semble efficace en ce qu'il propose une meilleure mémorisation de la vérité morale en question, en ce qu'il fait en sorte que le lecteur y souscrive sans même s'en apercevoir puisqu'il est occupé à se divertir des vers de La Fontaine ; un apologue habile semble donc avoir une grande force de conviction parce qu'il constitue, en plus d'une argumentation, une pièce plaisante.   II. Examen de la force de conviction de l'essai   L'essai se pose comme étant le genre visant à provoquer l'adhésion du lecteur par la pure argumentation. C'est le genre philosophique par excellence : on y expose des idées, on les soutient, on permet au lecteur de suivre un cheminement démonstratif rationnel, c'est-à-dire de construire pas à pas une conviction en passant non pas par une séduction mais par un raisonnement. Autrement dit, le lecteur, s'il suit le cheminement démonstratif proposé par l'essai, construit sa propre conviction en même temps que l'auteur de l'essai et ne se contente donc pas de la recevoir et d'y souscrire. L'essai semble donc rendre possible une conviction construite, fondée, particulièrement forte, donc.   III. Evaluation comparative finale   Il apparaît que l'essai et l'apologue entraînent deux types de conviction différentes : il faut maintenant décider quelle est le type de conviction le plus pertinent et le plus puissant.

Corrigé : Corrigé de 940 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " De l'essai ou du dialogue, quel vous paraît être le genre le plus adapté pour faire adhérer à une thèse ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :