Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Le dénouement de Dom Juan de Molière appartient-il à la comédie ou à la tragédie ?

Définitions des termes :
  • dénouement : Partie finale d'une pièce de théâtre où l'action s'achève, où les problèmes soulevés durant la crise trouvent leur solution. Le dénouement est le moment où les conflits se résolvent (dans la comédie), où la mort et le malheur l'emportent (dans la tragédie). Quelques principes classiques doivent cependant être respectés, notamment la vraisemblance : l'arrivée d'un deus ex machina que personne n'attend et qui, ayant tout pouvoir, résout les problèmes par enchantement doit rester exceptionnelle. Si, en principe, il répond à toutes les questions que le spectateur se pose, on remarque cependant que, dans le théâtre contemporain, il ne respecte pas toujours cette dernière règle : il peut laisser ouverte la réflexion ou interpeller le spectateur s'apprêtant à quitter le théâtre {Ubu roi, d'Alfred Jarry, ou le Balcon de Jean Genêt, par exemple).
  • comédie : Pièce de théâtre en un, trois ou cinq actes dont le but est de faire rire le public. Différentes formes de comique sont ainsi utilisées (comique de geste, de mots, de situation…). La comédie met principalement en scène des bourgeois dont les préoccupations sont l’argent, le mariage, la dot, etc. Dans les comédies de Molière, le rire a aussi une fonction morale : docere et placere => plaire et instruire.
  • tragédie : Pièce de théâtre écrite en style noble (alexandrins, style soutenu, etc.) en cinq acte et en vers. Racine et Corneille sont les grands tragédiens français. Cf. Bérénice… Pièce qui met en scène le sentiment de l'homme prenant conscience que des forces (divines, politiques, morales...) le dominent et le plus souvent, l'écrasent malgré la résistance qu'il leur oppose. Le discours tragique est ainsi caractérisé par le lexique de la fatalité et du désespoir.

Extrait du corrigé : Cette influence imprègne toute l'oeuvre de Molière, q'il s'agisse de ses personnages de valets (Sganarelle) ou du comique de son écriture. Pensons au burlesque, à l'art de l'imposture, du déguisement proche de la farce.   Le comique dans la pièce Il existe plusieurs types de comique (comique de geste, de parole, de caractère, de situation, etc). Observons par exemple l'acte I, scène 2 pour le comique de situation, ou Sganarelle pour le comique de caractère.   Le personnage comique Le personnage du valet, comme dans d'autres pièces (Figaro chez Beaumarchais par exemple), est bien sûr comique. Pensons aussi aux personnages issus du monde paysans. Pour ce qui est de Dom Juan, le cas est plus complexe, car si certains gestes ou paroles sont à coup sûr comique, le personnage est bien plus complexe et donne à la pièce un tout autre écho.     II.                Une dimension tragique   Dom Juan, héros tragique Par son entêtement à posséder, à séduire, le comique devient tragique et Dom Juan avance inexorablement vers sa perte. Il y a une certaine fatalité dans son cheminement, du libertin, à l'homme châtié.

Corrigé : Corrigé de 765 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le dénouement de Dom Juan de Molière appartient-il à la comédie ou à la tragédie ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :