Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Un critique écrit : « l'oeuvre d'art n'offre jamais une copie minutieuse et servile de la réalité dont elle s'inspire... l'Art est simplification, interprétation, confession ». En vous appuyant sur quelques exemples précis, vous commenterez ce jugement.

Définitions des termes :
  • critique : Ce mot désigne l'examen, par la raison, de la valeur logique d'une démonstration.
  • réalité : 1) Réalité: * Caractère de ce qui a une existence concrète, par opposition aux apparences, aux illusions ou aux fictions de notre imagination. * Ensemble des choses et des faits réels. 2) Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel). * Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité).
  • interprétation : Interpréter, c'est donner une signification à un phénomène. L'interprétation est un des moments fondamentaux de la compréhension.
  • confession : Forme d'autobiographie dans laquelle l'auteur déclare livrer à son lecteur ses secrets les plus intimes. La référence littéraire en matière de confession reste Jean-Jacques Rousseau avec ses Confessions (1770). Plus tard, sous la plume de Musset, la confession a perdu son caractère authentique pour devenir une œuvre de fiction romanesque dans laquelle apparaissent des éléments autobiographiques {la Confession d'un enfant du siècle, 1836.)
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.

Extrait du corrigé : Il représente Jean-Jacques Rousseau la tête inclinée, le regard méditatif comme il convient à un philosophe. Le front sillonné de rides, les sourcils contractés, le visage amer et crispé révèlent la misanthropie de l'homme qui se sent toujours en butte aux persécutions. En Mirabeau il nous montre à la fois l'aristocrate, à l'air dominateur, au front hautain, et l'orateur populaire dont la bouche s'entrouvre pour lancer quelque réplique et dont le regard semble planer sur l'assemblée qui l'écoute. Mais l'interprétation de l'artiste peut s'exprimer d'une manière encore plus frappante. Au lieu de traduire dans toute sa complexité la personnalité de son modèle, il s'attache à en tracer seulement un aspect, riche d'ailleurs de vérité et d'intérêt, pour lequel il se sent de particulières affinités. Il est frappant à ce sujet de confronter, comme l'a fait excellemment René Huyghe, les divers portraits que trois grands peintres ont donnés de Mallarmé. Manet a représenté en lui le causeur brillant qui chaque mardi réunissait ses disciples dans son domicile de la rue de Rome. Avec Renoir, c'est le petit bourgeois et le fonctionnaire qui apparaissent. Gauguin de son côté évoque le poète et le voyant, perdu dans un rêve intérieur. Ainsi chacun d'entre eux a donné une image à la fois vraie et fragmentaire de l'écrivain, en accord avec la qualité originale de sa propre inspiration : la personnalité de l'artiste se profile derrière celle de son modèle.

Corrigé : Corrigé de 1215 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Un critique écrit : « l'oeuvre d'art n'offre jamais une copie minutieuse et servile de la réalité dont elle s'inspire... l'Art est simplification, interprétation, confession ». En vous appuyant sur quelques exemples précis, vous commenterez ce jugement." a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :