Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Au cours des siècles, de nombreux auteurs de théâtres, de romans, de contes ou même de fables ont choisi d'utiliser le comique pour représenter leur époque et en dénoncer les défauts. En prenant des exemples empruntés à la littérature ou au cinéma, vous analyserez cette démarche en mettant en valeur son mécanisme de fonctionnements et ses effets.

Définitions des termes :
  • conte : Récit court qui se distingue du roman et de la nouvelle. Il cherche à sortir de la réalité par le merveilleux; (Exemple: les Contes des Mille et une nuits, les Contes de Perrault), par le fantastique (Exemple: les Contes d'Hoffmann), Ou simplement par la stylisation (Exemple: les Contes de La Fontaine, de Voltaire) des héros ramenés à un trait caricatural ou symbolique. A la différence de la nouvelle, le conte entasse une très grande quantité d'aventures, s'étend dans le temps et dans l'espace, mais il demeure plus court que le roman parce qu'il schématise les événements et les ramène à leur signification symbolique sans chercher, par l'abondance des détails, à les faire exister réellement pour le lecteur. Le personnage du conte est lui aussi schématisé : il ne nous intéresse pas en tant qu'être existant individuellement, mais plutôt eh tant que symbole philosophique, image morale ou marionnette comique. Le charme du conte vient surtout de l'intrigue et de son sens philosophique et moral.
  • même : Analogue, aussi, égal, identique, uniforme.
  • fable : Petit récit imaginaire, en prose ou en vers, qui met en scène des animaux ou des personnages symboliques afin d'illustrer une morale. La fable est un apologue et a une forte valeur argumentative.
  • comique : 1 Qui touche au théâtre ou aux comédiens. 2. Ce qui est le principe du rire dans la comédie. Le comique vient des mots, des gestes, des situations, des moeurs, des caractères.
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • démarche : Raisonnement, manière de penser, processus, méthode.
  • valeur : Qualité ou signification d'une chose abstraite (le vrai, le bien). C'est à partir de Nietzsche que la notion de valeur a été introduite dans la philosophie. Nietzsche a critiqué de façon radicale les valeurs chrétienne, trouvant l'origine de toute valeur chez l'homme.
  • mécanisme : Conception générale du réel, qui cherche à expliquer les phénomènes selon des processus mécaniques, selon des données strictement mécaniques, physico-chimiques.
  • effet : Tout phénomène considéré comme le résultat d'une cause, et plus particulièrement d'une cause efficiente.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Au cours des siècles, de nombreux auteurs de théâtres, de romans, de contes ou même de fables ont choisi d'utiliser le comique pour représenter leur époque et en dénoncer les défauts. En prenant des exemples empruntés à la littérature ou au cinéma, vous analyserez cette démarche en mettant en valeur son mécanisme de fonctionnements et ses effets." a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :