Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Commentez ce jugement de M. Paul Tuffrau sur Colette : « On ne cherchera chez elle ni philosophie profonde, ni caractères exceptionnels. Elle ne connaît que la sensation. »

Définitions des termes :
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.
  • philosophie : La philosophie, selon Pythagore, auquel remonte le mot, ce n'est pas la sophia elle-même, science et sagesse à la fois, c'est seulement le désir, la recherche, l'amour (philo) de cette sophia. Seul le fanatique ou l'ignorance se veut propriétaire d'une certitude. Le philosophe est seulement le pèlerin de la vérité. Aujourd'hui, où la science constitue tout notre savoir et la technique, tout notre pouvoir, la philosophie apparaît comme une discipline réflexive. A partir du savoir scientifique, la visée philosophique se révèle comme réflexion critique sur les fondements de ce savoir. A partir du pouvoir technique, la sagesse, au sens moderne se présente comme une réflexion critique sur les conditions de ce pouvoir.
  • sensation : Fait de conscience élémentaire provoqué par l'excitation d'un organe des sens.

Extrait du corrigé : Mais, malgré sa complexité, le mécanisme humain obéit à certains mobiles éternels : l'amour, la jalousie, le besoin de tendresse, la lassitude et la légèreté sont à la base de toutes les souffrances. Seules les réactions changent selon la réceptivité et la sensibilité des personnage. De cette façon, Colette parvient à esquisser une véritable étude de moeurs : avec Le Blé en herbe est traité le problème- de l'amour chez les adolescents ; avec La Seconde, La Chatte, ou encore Duo, Colette - en s'appuyant sur sa propre expérience - met l'accent sur les difficultés du couple. Enfin, la série des Claudine brosse le portrait d'une collégienne de province, vite éblouie par la vie parisienne. III. La sensation. Dès sa prime enfance, Colette apprit de sa mère « à écouter tout ce qui dans la nature frémit et bruit ». Cette connaissance de la nature lui fut une joie sans cesse renouvelée. Aussi, à ceux qui souffrent, offre-t-elle : 1. la consolation de la nature.

Corrigé : Corrigé de 846 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Commentez ce jugement de M. Paul Tuffrau sur Colette : « On ne cherchera chez elle ni philosophie profonde, ni caractères exceptionnels. Elle ne connaît que la sensation. »" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :