Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Comment les philosophes du XVIIIe siècle, notamment Montesquieu et Voltaire, utilisent-ils l'arme de l'ironie ?

Définitions des termes :
  • montesquieu : L'influence de Montesquieu a été considérable. Il a totalement modifié la pensée politique et juridique. Par son message et sa mise en garde contre le despotisme, il appartient au présent; mais c'est aussi un homme du passé, attaché aux privilèges de sa caste et qui n'a pas prévu la «révolution industrielle».
  • voltaire : Polémiste et homme de tolérance, Voltaire s'est opposé avec ironie à la monarchie absolue, aux religions établies et au dogmatisme métaphysique. Il admit pourtant la monarchie contrôlée par la raison et l'existence d'un Dieu «architecte du monde».
  • ironie : Méthode interrogative de Socrate feignant l'ignorance pour amener ses auditeurs à découvrir leurs erreurs, afin de las conduire ensuite à la vérité.

Extrait du corrigé : le chapitre sur l'esclavage des nègres dans L'Esprit des lois de Montesquieu, qui, à travers le recours à l'antiphrase, écrit le contraire de ce qu'il veut dire.) La distance énonciative ( souvent créée par la fiction orientale, chez Voltaire, comme chez Montesquieu) qui est un procédé ironique permet aussi souvent d'échapper à la censure, l'auteur ne se présentant que comme un intermédiaire, et taisant d'ailleurs souvent son nom. La censure devient parfois même une cible de l'ironie ; ainsi dans « De l'horrible danger de la lecture », Voltaire propose une critique satirique de la censure qu'il ridiculise en montrant son absurdité.   2)      Une critique sociale et politique   Pour les philosophes des Lumières, l'ironie est une arme polémique servant une profonde critique sociale et politique. Les cibles de cette critique ironique sont nombreuses ; on peut, ici, évoquer les plus exposées : la monarchie de droit divin et la religion. Ex : ·                            Critique ironique de l'absolutisme dans Les Lettres Persanes de Montesquieu : il raille l'autorité absolue du roi en le comparant à un « grand magicien » : « D'ailleurs ce roi est un grand magicien : il exerce son empire sur l'esprit même de ses sujets ; il les fait penser comme il veut » ·                            Critique de la religion chez Voltaire : cf. L'ingénu, Chap 3 : Le huron doit se faire convertir au christianisme pour être baptisé ; dans ce chapitre, Voltaire dénonce ironiquement l'ignorance des ecclésiastiques ayant perdu tout esprit critique face à la lettre du texte biblique, tant ils sont endoctrinés par les dogmes qu'ils répètent.à Voltaire fait ainsi une critique de l'interprétation univoque des textes religieux, à la seule lumière du dogme.   3)      Un moyen de rallier les lecteurs aux idées des lumières   L'ironie est aussi un moyen, pour ces philosophes du XVIIIe siècle, de rallier les lecteurs à l'esprit et aux idées des lumières. A travers cette ironie, ils utilisent le rire, ma moquerie et jouent sur la persuasion de leurs lecteurs.

Corrigé : Corrigé de 1279 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Comment les philosophes du XVIIIe siècle, notamment Montesquieu et Voltaire, utilisent-ils l'arme de l'ironie ?" a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :