Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : « J'aime lire comme lit une concierge : m'identifier à l'auteur et au livre. Toute autre attitude me fait penser au dépeceur de cadavres », écrit Cioran dans De l'inconvénient d'être né (1988). Vous commenterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples tirés de votre propre expérience de la lecture.

Définitions des termes :
  • aimer : Éprouver de l'affection, de l'amour ou de l'attachement pour quelqu'un ou quelque chose.
  • comme : De même que, tel que, à l'instar de.
  • auteur : Evoque l'origine et la responsabilité. L'auteur est celui qui crée ou qui réalise quelque chose, c'est aussi celui qui est responsable de ce qu'il fait ; de ce qu'il produit ou engendre.
  • tout : La totalité sans exception.
  • autrui : Un autre homme, une autre personne. En philosophie, "autrui" est ce qui est différent de moi et que l'appréhende par ma subjectivité. L'homme est ce que j'ai en commun avec les autres, tandis qu' "autrui" est ce qui me différencie des autres, ce que je ne peux connaître totalement, à cause de ma subjectivité.
  • fait : Ce qui est ou ce qui arrive, et qui se donne ou même s'impose à nous dans l'expérience. On distingue souvent le fait brut, qui s'offre immédiatement à l'observation dans l'expérience ordinaire, et le fait construit (fait scientifique), qui résulte d'une élaboration théorique et expérimentale (Bachelard appelle «phénoménotechnique» cette construction du fait). Cependant, même le fait brut est imprégné de théorie, même s'il peut s'agir d'une théorie pré-scientifique, c'est-à-dire de préjugés. Le fait (ce qui est) se distingue par principe du droit (ce qui doit être). De même, une question de fait porte sur le pourquoi ou le comment, alors qu'une question de droit porte sur la valeur et la légitimité. On oppose l'état de fait à l'état de droit, c'est-à-dire conforme au droit (légal ou légitime).
  • penser : Exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle; juger; exercer son esprit sur la matière de la connaissance; unir des représentations dans une conscience.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • expérience : En philosophie, l'expérience est une connaissance acquise par le contact direct, par l'action directe d'un sujet sur un objet. Il s'agit donc de données concrètes et sensibles, à partir desquelles il est possible de construire une connaissance du monde. Cependant, si, pour la tradition empiriste, l'expérience est le fondement de toutes nos connaissances, pour les rationalistes, elle est peu fiable, voire mensongère, car donnée par les sens.

Extrait du corrigé : Il existe plusieurs revues consacrées exclusivement à Louis Ferdinand Céline, écrivain particulièrement hostile au style établi, forgeant son écriture à partir d'un lexique populaire et parfois ordurier, tandis que les parutions, même savantes, consacrées à des écrivains défendant l'intérêt discursif ou savant de la littérature (tels les frères Goncourt, ou encore Sartre) sont beaucoup plus réduites. De ce point de vue, il serait faux d'affirmer que connaissance et jouissance sont deux mondes séparés, puisque le principal objet de la critique littéraire est bien de comprendre les principes de la jouissance du lecteur. _ Bien plus, la critique s'érige à l'époque moderne au rang de genre littéraire à part entière. Robert Musil, auteur de L'Homme sans qualités, s'emploie à mêler écriture romanesque et pensée théorique jusqu'à les rendre rigoureusement indissociables, autant dans leur structure que dans leur intention. La fiction se fait le support d'une recherche de la connaissance, un parcours littéraire qui a pour objet son propre développement. Le résultat de cette entreprise est défini par l'auteur lui-même, qui prétend parvenir à ce qu'il décrit comme « une sorte d'ivresse sèche ». _ Par conséquent, processus de connaissance et processus de jouissance ne sont pas incompatibles, mais partagent au contraire leur intention aussi bien que leur structure, et ne diffèrent que dans la faculté du lecteur qu'il sollicitent. Pourtant, les frontières du raisonnement et du désir sont elles-mêmes poreuses. Le plaisir propre au développement philosophique fait ainsi l'objet du Tiers-livre de Rabelais, dont la célèbre ambition est de décortiquer le réel pour en atteindre « la substantifique moelle ». C'est certainement pour détourner une telle image que Cioran parle ici de « dépecer des cadavre », transformant ainsi le festin intellectuel de Rabelais, appliqué au critique moderne, en une expérience de dissection, voire de nécrophagie.

Corrigé : Corrigé de 1192 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " « J'aime lire comme lit une concierge : m'identifier à l'auteur et au livre. Toute autre attitude me fait penser au dépeceur de cadavres », écrit Cioran dans De l'inconvénient d'être né (1988). Vous commenterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples tirés de votre propre expérience de la lecture." a obtenu la note de : aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :