Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : En vous appuyant sur vos lectures théâtrales, le corpus et votre expérience de spectateur, vous vous interrogerez sur le ou les sens que revêtent pour vous les termes d'illusion comique pour définir le genre théâtral.

Définitions des termes :
  • expérience : En philosophie, l'expérience est une connaissance acquise par le contact direct, par l'action directe d'un sujet sur un objet. Il s'agit donc de données concrètes et sensibles, à partir desquelles il est possible de construire une connaissance du monde. Cependant, si, pour la tradition empiriste, l'expérience est le fondement de toutes nos connaissances, pour les rationalistes, elle est peu fiable, voire mensongère, car donnée par les sens.
  • spectateur : Celui qui assiste au spectacle.
  • sens : Du latin sensus, organe des sens, façon de sentir ou de penser . (a) Faculté d'éprouver des sensations d'un certain ordre (exemple : le sens du toucher). (b) Intelligence intuitive ou immédiate (exemple : le sens du commerce). (c) Intention de celui qui parle ou agit, signification des mots qu'on emploie. (d) Direction ou orientation d'un mouvement. (e) Bon sens : faculté de bien juger, de distinguer le vrai d'avec le faux (synonyme de raison chez Descartes). (f) Sens commun : ensemble d'opinions et de jugements reçus dans un milieu déterminé.
  • illusion : Il convient de distinguer les illusions des sens et les illusions intellectuelles. Les premières ont une origine physiologique. Les secondes ont pour fondement les désirs et les passions.
  • comique : 1 Qui touche au théâtre ou aux comédiens. 2. Ce qui est le principe du rire dans la comédie. Le comique vient des mots, des gestes, des situations, des moeurs, des caractères.
  • Genre : Ensemble d'oeuvres littéraires définies par le fait qu'elles possèdent toutes, et sont seules à posséder, divers caractères communs. En poésie, le genre lyrique, le genre épique, le genre dramatique, le genre didactique; en prose, le genre oratoire, le genre historique, le genre didactique, le genre dramatique, le genre romanesque. Evolution des genres : théorie née au XIXe s., sous l'influence de l'évolutionnisme en biologie, et soutenue notamment par Brunetière (L'évolution des genres dans l'histoire de la littérature, 1890-94) : un genre ne se définit pas par des caractères fixes, mais il naît, évolue, meurt, renaît sous une nouvelle forme, en incorporant parfois des éléments d'un autre genre défunt. Séparation des genres : règle classique interdisant de mélanger le tragique et le comique, et en général de juxtaposer dans une même oeuvre des tons et des genres différents (Exemple: la poésie bucolique et la poésie héroïque). Mélange des genres (romantisme) : mélange du grotesque et du sublime dans le drame.

Extrait du corrigé : théâtre dans le théâtre) La pièce Haute Surveillance de Genet, joue de cette mise en abyme de l'énonciation théâtrale à la faveur de certaines répliques montrant que les personnages ne font que jouer, qu'ils ne sont pas de véritables détenus, amis des comédiens en représentation. Cf. un passage où Yeux Verts lance une réplique assez mystérieuse témoignant de l'ambiguïté de son identité : « Je suis un beau couple hein ? ça te trouble ? ». Et Maurice commente cette réplique à la façon d'un critique dramatique en disant : « Oui . » C'est même un passage que tu devrais creuser. »     III)          Les limites de la définition du genre théâtral comme « illusion comique »   1)      Le théâtre comme « illusion mimétique »   Le théâtre a longtemps été tributaire de l' « illusion mimétique » et l'est toujours en partie : définir l'ensemble du genre théâtral comme « illusion comique » c'est-à-dire « illusion scénique » serait partiel et partial. Les tenants de l' « illusion mimétique » ( tel d'Aubignac, l'adversaire de Corneille sur ce sujet) veulent faire du théâtre, comme de tous les autres arts, un  équivalent du réel. Le théâtre doit donner l'illusion absolue du vrai, et il ne peut le faire qu'au prix d'un effort d'effacement complet du processus de production, afin de  parvenir à un absolu silence de fonctionnement de l'oeuvre à idéal de transparence et de vraisemblance.

Corrigé : Corrigé de 1784 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " En vous appuyant sur vos lectures théâtrales, le corpus et votre expérience de spectateur, vous vous interrogerez sur le ou les sens que revêtent pour vous les termes d'illusion comique pour définir le genre théâtral." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :