Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : L'apologue, petit récit à visée morale, est une forme d'argumentation indirecte dont le but est de faire passer un message. Quel est, selon vous, l'intérêt d'argumenter à l'aide de récits imagés plutôt que de manière directe ?

Définitions des termes :
  • apologue : Récit court et plaisant porteur d'un message, d'une morale. Candide et L’Ingénu de Voltaire sont des apologues. Les Fables de La Fontaine sont également des apologues.
  • récit : C'est la relation, écrite ou orale, de faits réels ou imaginaires. Le récit est le texte en prose le plus courant.
  • morale : Ensemble des règles de conduite -concernant les actions permises ou défendues- tenues pour universellement et inconditionnellement valables.
  • savoir-faire : Ensemble de procédés de gestes habituels permettant la réalisation régulière de certains buts.
  • intérêt : a) ce qui importe, ce qui est à son avantage, ce qui fixe l'attention. 2) Ce qui est utile à un individu (intérêt personnel) ou à plusieurs (intérêt général).

Extrait du corrigé : Définition des termes du sujet Le sujet invite à se prononcer pour une des deux formes d'argumentation que l'on distingue généralement. La première étape du travail sera donc de définir, dès l'introduction, ces deux formes d'argumentation. L'argumentation directe, d'abord, est une forme d'argumentation qui se donne comme telle : elle est de nature strictement démonstrative - toute démonstration logique, par exemple, est une argumentation directe, elle procède selon un ordre que l'on peut qualifier d'hypothético-déductif : on pose des hypothèses que l'on éprouve par les voies de la logique pour en déduire une vérité. L'essai, le traité, sont des exemples d'emplois possibles de l'argumentation directe. L'argumentation indirecte vise, comme l'argumentation directe, à persuader et démontrer - puisque tel est le but de toute argumentation - mais elle refuse de prendre la voie hypothético-déductive, considérée peut-être comme trop abstraite ou aride, pour recourir à d'autres moyens - paraboles, procédés rhétoriques d'appel aux affects de l'auditoire, ou encore écriture fictionnelle « à thèse », cherchant à défendre des idées ou des valeurs. La persuasion se fait, mais elle n'est pas explicitement visée : elle est obtenue par des voies détournées. On peut trouver ce type d'argumentation dans la fable, l'apologue, le conte, etc, qui se donnent comme fictionnels mais visent à persuader le public du bien-fondé de certaines idées. La question posée ici est une question de « préférence » ; cette dernière peut s'envisager de deux points de vue : du point de vue du producteur de l'argumentation d'une part, de celui du récepteur de cette argumentation d'autre part. Celui qui veut persuader de quelque chose aura-t-il ainsi recours préférentiellement à l'argumentation directe ou indirecte ? Il ne faudra pas oublier, en posant cette question, que l'argumentation a aussi une valeur de recherche, autrement dit qu'elle est aussi délibérative et a donc un rôle heuristique.

Corrigé : Corrigé de 1003 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'apologue, petit récit à visée morale, est une forme d'argumentation indirecte dont le but est de faire passer un message. Quel est, selon vous, l'intérêt d'argumenter à l'aide de récits imagés plutôt que de manière directe ?" a obtenu la note de :

5.8 / 10

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :