Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : André Malraux écrit, à propos du mythe d'oedipe, que l'essentiel de l'émotion tragique « c'est la conscience simultanée de la servitude humaine et de l'indomptable aptitude des hommes à fonder leur grandeur sur elle ». Vous apprécierez ce jugement sur quelques exemples pris notamment dans le théâtre français.

Définitions des termes :
  • mythe : Récit allégorique et fictif permettant d'exposer une doctrine.
  • oedipe : Personnage de la mythologie grecque, qui, sans le savoir, tua son père et épousa sa mère. Sa vie servit de base à la réflexion de Sigmund Freud et à la conceptualisation du « complexe d'OEdipe ». L'oracle l'avait dit : le fils de Laïos tuerait son père et épouserait sa mère. Aussi, dès que le roi de Thèbes, Laïos, eut un fils, il l'exposa sur la montagne, les chevilles entravées, pour que les bêtes le dévorent. Des bergers trouvèrent l'enfant qui vagissait : comme ses pieds étaient enflés, ils l'appelèrent OEdipe (« Pieds gonflés ») et le portèrent chez le roi de Corinthe, qui l'adopta. Les années passèrent ; l'enfant devint un bel adolescent. Pour éclaircir le mystère de sa naissance, OEdipe alla consulter l'oracle de Delphes : celui-ci lui conseilla de ne pas retourner dans son pays sous peine de tuer son père et d'épouser sa mère. OEdipe décida alors, pour échapper au malheur, d'éviter Corinthe et de diriger ses pas vers la Béotie. A un carrefour, il rencontra un vieillard, se disputa avec lui et le tua : il ne savait pas qu'il venait d'assassiner Laïos. Il poursuivit son chemin vers Thèbes. Soudain, il se trouva en face du terrible Sphinx qui dévorait quiconque ne répondait pas à son énigme. Victorieux, il fut proclamé roi de Thèbes et épousa la reine, devenue veuve récemment. C'était Jocaste, sa mère. Devant tant d'impureté, les dieux envoyèrent une terrible peste dans la ville. L'oracle consulté répondit que seul le châtiment de l'impur pourrait ramener la santé sur la ville. CEdipe chercha partout le criminel, jusqu'à ce qu'il se rende compte que c'était lui. Jocaste, à cette nouvelle, se pendit. OEdipe, arrachant l'agrafe de son manteau, s'aveugla et, s'appuyant sur sa fille Antigone, partit sur les routes de Grèce où il devint à son tour devin.
  • essence : Ce qui fait qu'une chose est ce qu'elle est, sa nature. L'essence est pensée comme éternelle ou au contraire comme en devenir. Du latin esse, « être ». L'essence d'une chose, c'est sa nature, ce qui définit son être. Une qualité essentielle s'oppose alors à une qualité accidentelle, c'est-à-dire non constitutive de l'être de la chose.
  • tragique : Sens 1: Relatif à la tragédie. Sens 2: Funeste, dramatique, effroyable.
  • conscience : La connaissance qu'a l'homme de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes. La conscience, par cette possibilité qu'elle a de faire retour sur elle-même, est toujours également conscience de soi. C'est elle qui fait de l'homme un sujet, capable de penser le monde qui l'entoure. CONSCIENCE MORALE: Jugement pratique par lequel le sujet distingue le bien et le mal et apprécie moralement ses actes et ceux d'autrui. CONSCIENCE PSYCHOLOGIQUE : Aperception immédiate par le sujet de ce qui se passe en lui ou en dehors de lui.
  • humain : Sens 1: Personne humaine. Synonyme: individu. Sens 2: Qui a trait à l'homme. Sens 3: Sensible, compréhensif. Synonyme: accessible.
  • homme : Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des homini­dés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage.
  • jugement : Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositions tautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.
  • exemple : 1. Ce qui peut être imité en tant que modèle. 2. (Logique, math.) Cas particulier quelconque sur lequel on entend démontrer une proposition de portée générale. 3. Invalidation par contre-exemple : raisonnement qui consiste à réfuter une proposition universelle quelconque en exhibant un cas particulier qui ne la vérifie pas.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.
  • théâtre : Sens 1 Lieu ouvert ou fermé destiné à la représentation de spectacles. Sens 2 Art de la représentation d'oeuvres par des êtres humains. Sens 3 Genre littéraire comprenant les oeuvres écrites pour être jouées par des comédiens sur scène. Sens 4 Ensemble des pièces d'un auteur, d'un pays, d'une époque.

Extrait du corrigé : .) ce qu'on avait à dire (...) Et pour rien : pour se le dire à soi, pour l'apprendre, soi ». Il s'agit là en fait d'une grandeur assez dérisoire. La lucidité ne prend sa pleine valeur humaine que chez l'être qui se sacrifie. Encore ce sacrifice, où réside l'essentiel de la grandeur tragique, peut-il recouvrir deux mouvements opposés de la volonté humaine : la révolte et le don.   L'homme peut tenter de fonder sa grandeur sur' la servitude en se révoltant. L'exemple le plus ancien est celui de Prométhée, qui dans la tragédie d'Eschyle clame sa souffrance comme une preuve de la tyrannie de Zeus. L'Athalie de Racine, infiniment plus coupable, s'élève pourtant à la grandeur tragique par ses dernières imprécations. Mais cette attitude reste rare dans la tragédie classique ; c'est à l'époque contemporaine qu'elle apparaît dans toute sa clarté. Le sacrifice d'Antigone, chez Jean Anouilh, n'est finalement qu'un « non » jeté à la face du monde tel qu'il est.

Corrigé : Corrigé de 1006 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " André Malraux écrit, à propos du mythe d'oedipe, que l'essentiel de l'émotion tragique « c'est la conscience simultanée de la servitude humaine et de l'indomptable aptitude des hommes à fonder leur grandeur sur elle ». Vous apprécierez ce jugement sur quelques exemples pris notamment dans le théâtre français." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :