Podcast littérature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Voltaire : Candide : Chapitre 30

Extrait étudié : Pendant cette conversation, la nouvelle s'était répandue qu'on venait d'étrangler à Constantinople deux vizirs du banc et le muphti, et qu'on avait empalé plusieurs de leurs amis. Cette catastrophe fesait partout un grand bruit pendant quelques heures. Pangloss, Candide, et Martin, en retournant à la petite métairie, rencontrèrent un bon vieillard qui prenait le frais à sa porte sous un berceau d'orangers. Pangloss, qui était aussi curieux que raisonneur, lui demanda comment se nommait le muphti qu'on venait d'étrangler. Je n'en sais rien, répondit le bon-homme, et je n'ai jamais su le nom d'aucun muphti ni d'aucun vizir. J'ignore absolument l'aventure dont vous me parlez ; je présume qu'en général ceux qui se mêlent des affaires publiques périssent quelquefois misérablement, et qu'ils le méritent ; mais je ne m'informe jamais de ce qu'on fait à Constantinople ; je me contente d'y envoyer vendre les fruits du jardin que je cultive. Ayant dit ces mots, il fit entrer les étrangers dans sa maison ; ses deux filles et ses deux fils leur présentèrent plusieurs sortes de sorbets qu'ils fesaient eux-mêmes, du kaïmak piqué d'écorces de cédrat confit, des oranges, des citrons, des limons, des ananas, des dattes, des pistaches, du café de Moka qui n'était point mêlé avec le mauvais café de Batavia et des îles. Après quoi les deux filles de ce bon musulman parfumèrent les barbes de Candide, de Pangloss, et de Martin. Vous devez avoir, dit Candide au Turc, une vaste et magnifique terre ? Je n'ai que vingt arpents, répondit le Turc ; je les cultive avec mes enfants ; le travail éloigne de nous trois grands maux, l'ennui, le vice, et le besoin. Voltaire : Candide : Chapitre 30
Extrait du commentaires : Tout au long de Candide, dont cet extrait annonce la conclusion, Voltaire s'est attaché à réfuter l'optimisme systématique des philosophes allemands Leibniz et Wolf. Pour ces derniers, le monde, tel qu'il avait été créé par Dieu, était le meilleur des mondes possibles et il allait même s'améliorant. Candide, garçon doux et timide, pénétré des principes de son maître Pangloss, lui-même disciple de Leibniz, a parcouru le monde et vécu mille et une aventures infirmant les théories en lesquelles il croyait si fort au début : toutes lui ont en effet démontré l'incohérence et l'absurdité de la condition humaine et l'omniprésence du mal ici-bas, aussi bien dans la nature que dans l'homme. A la fin du roman il se retrouve avec ses compagnons dans une petite métairie aux portes de Constantinople. Alors que tout tendait jusque-là à prouver que la thèse soutenue par Voltaire était exactement l'inverse de celle des optimistes, autrement dit que tout esl au plus mal dans le pire des mondes, le dernier chapitre vient nuancer ce pessimisme et proposer un remède

Voltaire : Candide : Chapitre 30 Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Voltaire : Candide : Chapitre 30" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :