Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Tristan Corbière, « Le crapaud », Les Amours jaunes, 1873.

Extrait étudié : Tristan Corbière, « Le crapaud », Les Amours jaunes, 1873. Un chant dans une nuit sans air... La lune plaque en métal clair Les découpures du vert sombre. ... Un chant ; comme un écho, tout vif Enterré là, sous le massif... - Ça se tait : Viens, c'est là, dans l'ombre... - Un crapaud ! - Pourquoi cette peur, Près de moi, ton soldat fidèle ! Vois-le, poète tondu, sans aile, Rossignol de la boue... - Horreur ! - Il chante. - Horreur !! - Horreur pourquoi ? Vois-tu pas son oeil de lumière... Non il s'en va, froid, sous sa pierre. .................................................................. Bonsoir - ce crapaud-là c'est moi. Ce soir, 20 juillet
Extrait du commentaires :

Souvent les poètes se comparent à un oiseau qui chante (« L'Albatros » de Baudelaire, le cygne dans « Le vierge, le vivace, le bel aujourd'hui... » de Mallarmé, etc.).
Dans Les Amours jaunes, Tristan Corbière renouvelle cette vieille métaphore en s'assimilant à un crapaud.
A l'évocation de l'animal réel se superpose l'image du poète ; la métaphore crée un symbole qui exprime la conception désespérée que Tristan Corbière a de sa condition d'homme et d'artiste.

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Tristan Corbière, « Le crapaud », Les Amours jaunes, 1873." a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :