Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Rostand, Cyrano de Bergerac, Acte I Scène IV -

Extrait étudié : Rostand, Cyrano de Bergerac, Acte I Scène IV - CYRANO Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme... En variant le ton, -par exemple, tenez Agressif : "Moi, monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur-le-champs que je me l'amputasse !" Amical : "Mais il doit tremper dans votre tasse Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap !" Descriptif : "C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule !" Curieux : "De quoi sert cette oblongue capsule ? D'écritoire, monsieur, ou de boîtes à ciseaux ?" Gracieux : "Aimez-vous à ce point les oiseaux Que paternellement vous vous préoccupâtes De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?" Truculent : "Ca, monsieur, lorsque vous pétunez, La vapeur du tabac vous sort-elle du nez Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ?" Prévenant : "Gardez-vous, votre tête entraînée Par ce poids, de tomber en avant sur le sol !" Tendre : "Faites-lui faire un petit parasol De peur que sa couleur au soleil ne se fane !" Pédant : "L'animal seul, monsieur, qu'Aristophane Appelle Hippocampelephantocamélos Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os !" Cavalier : "Quoi, l'ami, ce croc est à la mode ? Pour pendre son chapeau, c'est vraiment très commode !" Emphatique : "Aucun vent ne peut, nez magistral, T'enrhumer tout entier, excepté le mistral !" Dramatique : "C'est la Mer Rouge quand il saigne !" Admiratif : "Pour un parfumeur, quelle enseigne !" Lyrique : "Est-ce une conque, êtes-vous un triton ?" Naïf : "Ce monument, quand le visite-t-on ?" Respectueux : "Souffrez, monsieur, qu'on vous salue, C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue !" Campagnard : "Hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain ! C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain !" Militaire : "Pointez contre cavalerie !" Pratique : "Voulez-vous le mettre en loterie ? Assurément, monsieur, ce sera le gros lot !" Enfin parodiant Pyrame en un sanglot "Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître !" - Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres, Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot ! Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries, me servir toutes ces folles plaisanteries, Que vous n'en eussiez pas articulé le quart De la moitié du commencement d'une, car Je me les sers moi-même, avec assez de verve, Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.
Extrait du commentaires : Depuis l'échec du drame du Victor Hugo, les Burgraves en 1843, le romantisme au théâtre semblait condamné. Pourtant, dans les dernières années du XIXème siècle et au début du XXème siècle, le drame romantique a connu une étonnante résurrection avec Edmond Rostand et plus particulièrement avec la pièce dont est tirée notre extrait, Cyrano de Bergerac. Sans se soucier de la véritable identité de Cyrano de Bergerac, qui est un écrivain célèbre du XVIIème siècle dont l'un des romans les plus connus est Les États et Empires du Soleil, Rostand en fait un personnage littéraire à part entière aujourd'hui devenu mythique. Cyrano est un cadet de Gascogne, affligé d'un nez trop long qui l'enlaidit. Il est éperdument et secrètement amoureux de sa cousine Roxanne. Mais celle-ci lui demande de venir en aide à Christian de Neuvillette, dont le charme et l'élégance l'ont conquise. Par amour pour Roxanne, Cyrano obéit et devient l'ami et le confident de Christian. Cyrano dicte à ce dernier les lettres d'amour que Christian transmet à Roxanne, il prépare avec lui ses déclarations. Tout le drame est fondé sur ce quiproquo romantique jusqu'à ce que Roxanne comprenne, après la mort de Christian qu'elle a épousé et une fois retirée au couvent, que toutes les lettres sont de la main de Cyrano. Dans notre extrait qui se situe dans le premier acte, Cyrano s'entretient avec un Vicomte qui cherche à le ridiculiser en se moquant publiquement de son nez : « Vous…avez un nez…heu…un nez…très grand. » Cyrano répond au Vicomte et se venge en le ridiculisant. Il déjoue les tentatives de moquerie en retournant les propos de son adversaire. Projet de lecture : Comment Rostand use-t-il les ressources du comique et l'art de la rhétorique pour conférer à son personnage Cyrano une dimension héroïque, malgré ce fameux nez qui tend à le discréditer ?

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Rostand, Cyrano de Bergerac, Acte I Scène IV -" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :