Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Romain ROLLAND, Au seuil de la dernière porte, Entretiens sur les Évangiles, Correspondances et inédits, Éditions du Cerf, 1989.

Extrait étudié : Romain ROLLAND, Au seuil de la dernière porte, Entretiens sur les Évangiles, Correspondances et inédits, Éditions du Cerf, 1989. Durant les cinq ans de captivité, où la vie était comme obstruée, elle refluait vers ses sources. J'ai rouvert mes vieux grands livres : Homère, Beethoven, les Évangiles. Je n'avais point relu ceux-ci, depuis l'enfance. Je les nommais : « l'Évangile », sans distinguer entre les quatre bouches annonciatrices de la Bonne Nouvelle. Il m'en restait des souvenirs fragmentés, mal liés ensemble, mais très vivants. Ce furent même les doutes émis sur cette vie authentique par les rationalistes de notre temps qui ont réveillé en moi sa présence. Car à quelques doutes que puisse mener l'étude philologique des textes, je trouve d'une incroyable pauvreté psychologique ceux qui n'ont vu dans ce grand drame humain qu'un jeu de symboles et d'allégories, une crise abstraite de l'esprit, procédant de l'idée théologique au fait réel inventé et doutant que Jésus ait jamais existé. Ce dont je suis sûr, au contraire, comme de ma propre existence, c'est de celle de Jésus. Son humanité m'est attestée par les beaux récits, naïfs, sincères, des Évangiles, que jamais un abstracteur de quintessence idéologique n'eût pu inventer : car ils abondent en traits spontanés et imprévus, comme l'apparence de faits dans la nature ; et tantôt ils livrent des faiblesses des narrateurs, que ceux-ci étaient les seuls à connaître, tantôt les grandes paroles qu'ils transmettent passent trop haut par-dessus leurs têtes, pour qu'elles aient pu sortir de leurs âmes probes, mais timorées. De la divinité du Christ et de son message, je ne parle pas ici. C'est une autre question. Mais qu'homme il ait été, qui donc en pourrait douter ? Je douterais plutôt de l'existence de César. Car César fut. Jésus continue d'être. Il est présent. Sa voix qui n'est qu'à lui, même quand elle paraît s'inspirer des Livres Saints avant lui, devance, pas moins ni plus que les temps d'autrefois, les temps d'aujourd'hui. Il est toujours le Maître, beaucoup plus que d'une Église, embourbée dans le siècle, d'une élite de cœurs humbles, fermes et fidèles au Royaume de Dieu, qui est la plus haute mission fixée à l'humanité.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Romain ROLLAND, Au seuil de la dernière porte, Entretiens sur les Évangiles, Correspondances et inédits, Éditions du Cerf, 1989." a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :