Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : PRIERE A L'INCONNU de SUPERVIELLE

Extrait étudié : PRIERE A L'INCONNU de SUPERVIELLE Voilà que je me surprends à t'adresser la parole, Mon Dieu, moi qui ne sais encore si tu existes Et ne comprends pas la langue de tes églises chuchotantes. Je regarde les autels, la voûte de ta maison, Comme qui dit simplement: voilà du bois, de la pierre, Voilà des colonnes romanes. Il manque le nez à ce saint. Et au-dedans comme au-dehors, il y a la détresse humaine. Je baisse les yeux sans pouvoir m'agenouiller pendant la messe, Comme si je laissais passer l'orage au-dessus de ma tête. Et je ne puis m'empêcher de penser à autre chose. Hélas ! j'aurai passé ma vie à penser à autre chose. Cette autre chose, c'est encore moi. C'est peut-être mon vrai moi-même. C'est là que je me réfugie. C'est peut-être là que tu es. Je n'aurai jamais vécu que dans ces lointains attirants. Le moment présent est un cadeau dont je n'ai pas su profiter. Je n'en connais pas bien l'usage. Je le tourne dans tous les sens, Sans savoir faire marcher sa mécanique difficile.
Extrait du commentaires :

Jules Supervielle

 

Poète, romancier et dramaturge

français, né le 16 janvier 1884 à

Montevideo en Uruguay, mort à Paris le

16 mai 1960.

Quelques mois après sa naissance, la

famille Supervielle vient passer ses

vacances en France. Son père et sa mère

meurent empoisonnés par de l'eau. Le

jeune orphelin de huit mois est alors

adopté par son oncle, et retourne en

Uruguay où il partage sa vie avec ses

cousins. Il a une enfance heureuse et

n'apprendra le drame de ses parents

qu'à neuf ans. Dès l'âge de dix ans son

oncle l'envoie faire ses études à

Paris. Pendant toute sa jeunesse, il

partagera son temps entre la France et

l'Uruguay. Il s'imprègne des deux

cultures, mais ce partage d'espace et

de temps le trouble profondément, tant

dans son corps que dans son esprit. En

1904, il réalise son désir d'unité et

de stabilité en épousant Pilar Saavedra

avec qui il aura six enfants.

Ecrivain parfaitement bilingue, sa

langue d'écriture reste le français,

mais il est aussi un grand connaisseur

de la littérature latino-américaine. Il

saura être un excellent ambassadeur des

deux cultures à Paris et à Montevideo.

Il commence très tôt (1900) à écrire

des poèmes marqués par l'académisme et

le postsymbolisme. En 1910, il publie

"Comme des voiliers". Au début de la

Première Guerre mondiale, il est

mobilisé. Ce n'est qu'en 1919 qu'il

publie "Les Poèmes de l'humour triste"

et "Poèmes" avec une préface de Paul

Fort. La poésie de Jules Supervielle

trouve sa dimension cosmique dans

l'évocation des paysages de la Pampa et

l'espace sans limite de l'Océan.

Fortement encouragé par Valéry Larbaud

il publie en 1922, un recueil sur le

thème du voyage, "Débarcadères".

L'année suivante paraît son premier

roman: "L'Homme de la Pampa", puis

"Gravitations" (1925), "Le Voleur

d'enfants" (1926), "Le Survivant"

(1928) et "L'Enfant de la haute mer"

(1931).

C'est à cette époque qu'il se lie

d'amitié avec le groupe de la Nouvelle

Revue Française et rencontre Henri

Michaux qu'il accompagnera lors d'un

voyage en Amérique du Sud en 1936. Au

début de la Seconde Guerre mondiale, il

est à Montevideo, et y restera jusqu'en

1946. Poète ("Le Forçat innocent", "Les

Amis inconnus"," La Fable du monde",

"Oublieuse mémoire", "Naissances", "En

songeant à un art poétique", "Le Corps

tragique"), romancier ("Le Survivant",

"Le Jeune Homme du dimanche et des

autres jours"), Jules Supervielle est

aussi un homme de théâtre ("La Belle au

bois", "Bolivar", "Robinson)" dont

quelques pièces sont créées par Jean

Vilar ("Shéhérazade", en Avignon en

1948), Raymond Rouleau ("Le Voleur

d'enfants", 1949) et Jean-Louis

Barrault ("Les Suites d'une course",

1956). C'est aussi un conteur (L'arche

de Noé) et un nouvelliste ("L'Enfant de

la haute mer", "Premiers pas de

l'univers").

En 1955, il reçoit le prix de

l'Académie française pour l'ensemble de

son oeuvre, dont les thèmes (l'oubli,

la mort, la métamorphose, le

dédoublement) reflètent la crise

d'identité de l'homme contemporain. R.

M. Rilke fut un grand admirateur de

l'oeuvre de Jules Supervielle: "C'est

très beau, cela crée une continuité

par-dessus des abîmes, je sens que cela

ne s'arrête nulle part: vous êtes

grand constructeur de ponts dans

l'espace.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "PRIERE A L'INCONNU de SUPERVIELLE" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :