Podcast littérature

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits
Partager

Sujet : Molière, Dom Juan, Acte IV, scène 3

Extrait étudié : Molière, Dom Juan, Acte IV, scène 3 DOM JUAN, FAISANT DE GRANDES CIVILITES: Ah! Monsieur Dimanche, approchez. Que je suis ravi de vous voir, et que je veux de mal à mes gens de ne vous pas faire entrer d'abord! J'avais donné ordre qu'on ne me fît parler personne; mais cet ordre n'est pas pour vous, et vous êtes en droit de ne trouver jamais de porte fermée chez moi. M. DIMANCHE: Monsieur, je vous suis fort obligé. DOM JUAN, parlant à ses laquais: Parbleu! coquins, je vous apprendrai à laisser M. Dimanche dans une antichambre, et je vous ferai connaître les gens. M. DIMANCHE: Monsieur, cela n'est rien. DOM JUAN: Comment? vous dire que je n'y suis pas, à M. Dimanche, au meilleur de mes amis? M. DIMANCHE: Monsieur, je suis votre serviteur. J'étais venu. DOM JUAN: Allons vite, un siège pour M. Dimanche. M. DIMANCHE: Monsieur, je suis bien comme cela. DOM JUAN: Point, point, je veux que vous soyez assis contre moi. M. DIMANCHE: Cela n'est point nécessaire. DOM JUAN: Otez ce pliant, et apportez un fauteuil. M. DIMANCHE: Monsieur, vous vous moquez, et. DOM JUAN: Non, non, je sais ce que je vous dois, et je ne veux point qu'on mette de différence entre nous deux. M. DIMANCHE: Monsieur. DOM JUAN: Allons, asseyez-vous. M. DIMANCHE: Il n'est pas besoin, Monsieur, et je n'ai qu'un mot à vous dire. J'étais. DOM JUAN: Mettez-vous là, vous dis-je. M. DIMANCHE: Non, Monsieur, je suis bien. Je viens pour... DOM JUAN: Non, je ne vous écoute point si vous n'êtes assis. M. DIMANCHE: Monsieur, je fais ce que vous voulez. Je... DOM JUAN: Parbleu! Monsieur Dimanche, vous vous portez bien. M. DIMANCHE: Oui, Monsieur, pour vous rendre service. Je suis venu... DOM JUAN: Vous avez un fonds de santé admirable, des lèvres fraîches, un teint vermeil, et des yeux vifs. M. DIMANCHE: Je voudrais bien. DOM JUAN: Comment se porte Madame Dimanche, votre épouse? M. DIMANCHE: Fort bien, Monsieur, Dieu merci. DOM JUAN: C'est une brave femme. M. DIMANCHE: Elle est votre servante, Monsieur. Je venais. DOM JUAN: Et votre petite fille Claudine, comment se porte-t-elle? M. DIMANCHE: Le mieux du monde. DOM JUAN: La jolie petite fille que c'est! je l'aime de tout mon cœur. M. DIMANCHE: C'est trop d'honneur que vous lui faites, Monsieur. Je vous... DOM JUAN: Et le petit Colin, fait-il toujours bien du bruit avec son tambour? M. DIMANCHE: Toujours de même, Monsieur. Je... DOM JUAN: Et votre petit chien Brusquet? Gronde-t-il toujours aussi fort, et mord-il toujours bien aux jambes les gens qui vont chez vous? M. DIMANCHE: Plus que jamais, Monsieur, et nous ne saurions en chevir. DOM JUAN: Ne vous étonnez pas si je m'informe des nouvelles de toute la famille, car j'y prends beaucoup d'intérêt. M. DIMANCHE: Nous vous sommes, Monsieur, infiniment obligés. Je... DOM JUAN, lui tendant la main: Touchez donc là, Monsieur Dimanche. êtes-vous bien de mes amis? M. DIMANCHE: Monsieur, je suis votre serviteur. DOM JUAN: Parbleu! je suis à vous de tout mon cœur. M. DIMANCHE: Vous m'honorez trop. Je... DOM JUAN: Il n'y a rien que je ne fisse pour vous. M. DIMANCHE: Monsieur, vous avez trop de bonté pour moi. DOM JUAN: Et cela sans intérêt, je vous prie de le croire. M. DIMANCHE: Je n'ai point mérité cette grâce assurément. Mais, Monsieur... DOM JUAN: Oh çà, Monsieur Dimanche, sans façon, voulez-vous souper avec moi? M. DIMANCHE: Non, Monsieur, il faut que je m'en retourne tout à l'heure. Je... DOM JUAN, se levant: Allons, vite un flambeau pour conduire M. Dimanche, et que quatre ou cinq de mes gens prennent des mousquetons pour l'escorter. M. DIMANCHE, se levant de même: Monsieur, il n'est pas nécessaire, et je m'en irai bien tout seul. Mais... Sganarelle ôte les siéges promptement. DOM JUAN: Comment? Je veux qu'on vous escorte, et je m'intéresse trop à votre personne. Je suis votre serviteur, et de plus votre débiteur. M. DIMANCHE: Ah! Monsieur. DOM JUAN: C'est une chose que je ne cache pas, et je le dis à tout le monde. M. DIMANCHE: Si... DOM JUAN: Voulez-vous que je vous reconduise? M. DIMANCHE: Ah! Monsieur, vous vous moquez. Monsieur... DOM JUAN: Embrassez-moi donc, s'il vous plaît. Je vous prie encore une fois d'être persuadé que je suis tout à vous, et qu'il n'y a rien au monde que je ne fisse pour votre service. Il sort.

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Molière, Dom Juan, Acte IV, scène 3" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :