Podcast litt�rature
NoCopy.net

LE SITE D'AIDE � LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le th��tre permet-il de persuader et d'�mouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: th��tre persuader ou th��tre �mouvoir

POUR LE SUJET: Les �crivains �crivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: �crivains amuser
»Cr�er un compte Devoir-de-philo
»
» lang="fr"> inscrits
Partager

Sujet : Charles BAUDELAIRE (1821-1867) (Recueil : Les fleurs du mal) - Remords posthume

Charles BAUDELAIRE (1821-1867) (Recueil : Les fleurs du mal) - Remords posthume

Extrait étudié : Charles BAUDELAIRE (1821-1867) (Recueil : Les fleurs du mal) - Remords posthume

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse,
Au fond d'un monument construit en marbre noir,
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoir
Qu'un caveau pluvieux et qu'une fosse creuse ;

Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse
Et tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,
Empêchera ton coeur de battre et de vouloir,
Et tes pieds de courir leur course aventureuse,

Le tombeau, confident de mon rêve infini
(Car le tombeau toujours comprendra le poète),
Durant ces grandes nuits d'où le somme est banni,

Te dira : " Que vous sert, courtisane imparfaite,
De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts ? "
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.
Extrait du commentaires :

Sonnet : 2 quatrains et 2 tercets. Rimes embrassées du type abba dans les quatrains et rimes croisées du type abab puis suivies du type aa dans les tercets.

Vers : alexandrins.

 

I- Les deux quatrains => la mort annoncée 

              A- Poème à une femme

• Énonciation > Dans les 2 quatrains, le poète s’adresse à une femme « ma belle » qu’il tutoie (« tu dormiras »).

Tutoiement => connivence, proximité.

« alcôve et manoir » > domaines souvent de la femme.

« Ma belle » : possessif + insiste sur sa beauté / nom que l’amant peut donner à la femme aimée.

=> Le poète parle à sa maîtresse probablement.

• Description intime de la femme : « ta poitrine » ; « tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir ».

 

Charles BAUDELAIRE (1821-1867) (Recueil : Les fleurs du mal) - Remords posthume Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "Charles BAUDELAIRE (1821-1867) (Recueil : Les fleurs du mal) - Remords posthume" a obtenu la note de :
aucune note

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Litt�rature
 QCM de culture g�n�rale
 Histoire
 G�ographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :