Devoir de Philosophie

Quasi solstitialis herba paulisper fui

Extrait du document

« Quasi solstitialis herba paulisper fui Comme l'herbe née sous le solstice, ma durée fut éphémère C'est ainsi que le Calidore de Plaute (Pseudo/us, 38) décrit la situation désespérée qui est la sienne (et qu'il doit à ses déboires amoureux): Ausone utilise lui aussi la même image et compare une mort trop précoce à de l'herba solstitialis (Commemoratio professorum Burdiga/ensium.. 1. 46-49) ; pour un passage de Paulin d' Aquilée qui compare la beauté au foin, cf. n. 1652. Citons encore d'autres images semblables: le souffle de vent qui disperse les roses naissantes, nascentes rosas, que Prudence utilise pour évoquer les martyrs dans son Hymne de /'Epiphanie (12, 128); un lemme des Adagia d'Erasme Ut herba solstitualis (4, 9, 98); et quelques expressions de nos langues européennes : en allemand - toujours pour souligner l'instabilité de l'existence humaine - Heute Blumen, morgen Heu (c'est-à-dire »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles